Cameroun: Axe Yaoundé Douala - La chasse aux nuls de poule

La brigade nationale des travaux en régie est sur ce tronçon depuis quelques jours.

Traitement des nids de poule, cantonnage, mise à jour de la signalisation et réfection des équipements de sécurité. Voilà les quatre volets des travaux en cours, depuis quelques jours, sur l'axe Yaoundé-Douala, sur la route nationale n°3. Des travaux réalisés simultanément par la Brigade nationale des travaux en régie (BNTR) et l'entreprise BAO Sarl. C'est donc ce chantier d'entretien routier que le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, est allé inspecter mardi dernier.

Un chantier étalé sur 107 km, partant d'Ahala jusqu'au pont de la Ndoupe. Au moment de cette descente, on comptait déjà 130 nids de poule comblés par la BNTR. « Nous traitons ces trous par une émulsion à rupture rapide. Ainsi, 15 mn après l'intervention, la portion de route concernée est déjà ouverte à la circulation », a expliqué Michel Ngankam, chef de la Brigade nationale des travaux en régie. Ce qui qui permet d'évaluer le taux d'exécution de 42, 22% pour une consommation des délais de 31,33%.

Outre ces travaux, Emmanuel Nganou Djoumessi a apprécié avec satisfaction le cantonnage en cours. L'exécution de la signalisation et de la réfection des équipements de sécurité a également été saluée par le ministre. Actuellement, l'entreprise BAO Sarl chargée de ces volets s'attèle à la fabrication et la pose des glissières de sécurité en béton armé ; la pose de la signalisation horizontale sur la chaussée, en attendant la livraison des glissières de sécurité, qui accuse du retard. Cette descente a eu lieu dans le cadre de la visite des chantiers des routes en construction dans les régions du Littoral, du Sud et de l'Ouest, jusqu'à ce vendredi.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.