Cameroun: Route Mbama-Messamena - Il faut relancer les travaux

En visite sur le site mardi dernier, le ministre Talba Malla a prescrit une réunion avec les parties prenantes pour trouver une solution pour la reprise de ce chantier a l'arrêt.

La reprise des travaux de construction de la route Mbama-Messamena, longue de 38 km est envisagée pour bientôt. Un chantier à l'arrêt, qui préoccupe le ministre délégué à la présidence de la République, chargé des Marchés publics. Ibrahim Talba Malla l'a visité le 20 octobre dernier, notamment pour apprécier les réalités du terrain et ensuite prendre des mesures indiquées pour la poursuite des travaux.

C'est en octobre 2014 que ce chantier a été lancé pour une durée de 24 mois. Les travaux devaient être livrés depuis fin 2016. Mais arrivés à 89,25% de réalisation, ils sont à l'arrêt. L'entreprise adjudicataire se justifie par le non-paiement des décomptes. D'après la mission de contrôle, c'est vrai, des travaux supplémentaires ont été recommandés, mais la mauvaise foi de l'entreprise est aussi pointée du doigt. Surtout le non-respect des procédures des marchés publics.

Le ministre Ibrahim Talba Malla, après sa visite de terrain, a tenu une réunion à ce sujet à Abong-Mbang. Les parties prenantes se sont exprimées. Et comme résolution, une concertation est prescrite dans les brefs délais pour étudier ce cas. L'entreprise a été invitée à produire la documentation. « Nous sommes l'arbitre. Le but de l'exercice, c'est de rechercher la solution. Les populations attendent la fin de ce projet, qui commence à durer », a affirmé Ibrahim Talba Malla, qui a aussi visité la voirie urbaine d'Abong-Mbang, longue de 6km. Ici, les travaux sont achevés.

Les populations utilisent bénéficient déjà des bienfaits de cet aménagement. Côté satisfaction, le ministre s'est aussi rendu sur les projets de centrale photovoltaïque de Makok, Niymbe et Bagofit, déjà achevés. « L'avènement de l'énergie électrique renouvelable apporte une saine émulation, une amélioration sur les conditions de vie des populations. Je peux vous dire que les activités économiques ont repris depuis que ces centrales photovoltaïques ont été exécutées dans notre commune. Nous ne pouvons que dire merci au chef de l'Etat, qui nous a gracieusement offert ces projets », a témoigné le maire de la commune d'Atok, Jean Yves Bak.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.