Cameroun: Hôpitaux - Des facilités pour les dames

Hier, au cours du point de presse quotidien, le Dr Fanne Mahamat a fait savoir que tout est mis en place dans les formations sanitaires pour protéger les femmes contre le Covid-19.

Le gouvernement met un accent particulier sur la protection de la mère et de l'enfant contre le Covid-19 depuis le début de la pandémie. Hier, au cours du point de presse quotidien sur la situation de la pandémie au Cameroun, le Dr Fanne Mahamat, directeur de la promotion de la santé au ministère de la Santé publique est revenue sur les mesures mises en place dans les hôpitaux pour limiter la propagation du Covid-19. « Depuis la venue du Covid-19, des démarches et pratiques dans les hôpitaux ont été revisitées pour améliorer la prise en charge et limiter le risque de contamination de la femme au Covid-19 », a-t-elle fait savoir.

Selon le Dr Fanne Mahamat, les recommandations en vigueur dans les services de gynécologie depuis lors, préconisent que les rendez-vous soient espacés afin que les patientes ne se croisent pas dans les salles d'attentes. Il en est de même pour les salles d'examens qui sont désinfectées régulièrement. Dans la même lancée, un personnel technique ayant les meilleures compétences pour assurer des diagnostics adéquats et un suivi méthodique des patients a été mis en place. « Ces mesures sont ainsi renforcées pour respecter la délicatesse qui convient pour la prise en charge de la gente féminine et l'extrême attention qui doit accompagner l'accueil, la consultation, la dispensation des soins et le suivi des femmes enceintes », a ajouté la responsable au Minsanté.

Elle a alors convié les femmes à se rendre dans les formations sanitaires en toute quiétude dès le moindre souci de santé. Et également d'honorer les rendez-vous avec le personnel soignant. « Cet ensemble de précautions, doublé de toutes ces ressources mobilisées, doit rassurer les femmes et les jeunes filles quant à l'importance que le ministère de la Santé publique et ses partenaires accordent à leur santé. Cette approche régulière de surveillance des femmes permet de favoriser la détection précoce d'une éventuelle aggravation du cas », a souligné le Dr Fanne Mahamat. Elle a également ajouté que dans le cadre des testing massifs, les femmes enceintes sont prioritaires et bénéficient le cas échéant d'une prise en charge plus rapide.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.