Maroc: L'INDH, des perspectives prometteuses pour les femmes et les jeunes en situation difficile à Al Hoceima

Al Hoceima — Depuis son lancement en 2005 par SM le Roi Mohammed VI, l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH) a ouvert de nouveaux horizons prometteurs pour les femmes et les jeunes en situation difficile dans la province d'Al Hoceima, en contribuant à améliorer les conditions de vie d'un grand nombre d'entre eux et à les aider à s'intégrer dans leur environnement socio-économique.

Réalisé dans le cadre du programme de lutte contre la précarité de l'INDH, le Centre social d'accueil, de formation et d'intégration des femmes et des jeunes en situation difficile à Béni Bouayach (province d'Al Hoceima) constitue un exemple marquant de la forte impulsion donnée par cet important chantier royal aux efforts de promotion de la situation des femmes et des jeunes qui aspirent à un avenir meilleur.

Le centre offre aux bénéficiaires de réelles opportunités de formation dans plusieurs domaines à forte valeur ajoutée, tels que la couture, la coiffure, l'esthétique, l'informatique, la menuiserie d'aluminium, l'électricité, la menuiserie en bois et la plomberie.

Depuis son inauguration le 10 novembre 2013, le centre a profité à plus de 1.000 personnes et mobilisé une enveloppe de 3,6 millions de dirhams, dans le cadre d'un partenariat entre la préfecture d'Al Hoceima (INDH), la commune de Béni Bouayach, les délégations provinciales de l'Entraide nationale et du Commerce et d'industrie, et l'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences (ANAPEC) à Al Hoceima.

Pour Fatima El Allouchi, présidente de l'association Al Mostakbal pour les artisans à Béni Bouayach, chargée de la gestion du projet, le centre dispense aux jeunes ayant abandonné leurs études des formations en couture, coiffure, esthétique, électricité et en informatique.

D'une capacité d'accueil de 220 bénéficiaires au titre de la saison scolaire 2019-2020, le centre veille à encadrer les stagiaires et à les aider à s'intégrer sur le marché du travail, a précisé Mme El Allouchi, notant qu'un certain nombre de lauréats du centre ont pu créer leur propre entreprise, tandis que d'autres ont préféré décrocher des emplois plus adaptés à leur formation.

Le centre abrite aussi un ensemble d'activités, dont celles liées à l'enseignement primaire, le soutien scolaire, les cours d'alphabétisation et l'éducation non formelle, qui bénéficient aux habitants de la commune de Béni Bouayach et des zones avoisinantes.

A l'entrée du centre, toutes les mesures préventives ont été prises pour lutter contre la propagation de la pandémie de Covid-19, dont celles liées à la mise à disposition de gel hydroalcoolique, la prise de température, le respect de la distanciation sociale et l'obligation du port du masque.

Dans un espace herbeux de la cour du centre, deux enseignantes s'emploient à faire apprendre aux élèves inscrits en primaire la lecture et à les aider à faire quelques exercices simples dans une ambiance joyeuse et bon enfant.

Au deuxième étage du centre, de jeunes filles, dont la plupart sont issues de la commune de Béni Bouayach et des zones avoisinantes, participent à un atelier de couture et de broderie, pour apprendre ce métier qui va leur permettre de gagner leur vie et de s'engager dans des jeunes entreprises pionnières.

La MAP a observé de près l'implication effective des stagiaires et leur volonté sincère d'écouter et d'appliquer les conseils donnés par leur encadrante, d'autant plus qu'ils sont conscients de l'importance de l'opportunité qui leur est offerte de suivre une formation menée par des cadres hautement qualifiés.

Pour l'encadrante de l'atelier de l'informatique, Youssra Mokadam, cette matière est devenue essentielle à l'heure actuelle, notant que les bénéficiaires de cet atelier reçoivent une formation rigoureuse sur l'utilisation des programmes informatiques, ce qui devrait faciliter leur intégration sur le marché du travail.

La situation de milliers de personnes dans la province d'Al Hoceima s'est améliorée au cours des dernières années, grâce aux services qui leur ont été fournis dans le cadre du programme d'accompagnement des personnes en situation de précarité, qui a bénéficié à plus de 15.782 personnes durant la période 2019-2020, et permis le financement d'environ 40 projets.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.