Togo: Pour lutter contre le virus, l'automédication n'est pas la bonne solution

22 Octobre 2020

La pandémie fait peur. De nombreux Togolais redoutent de tomber gravement malades après avoir contracté la Covid-19.

Du coup, à la moindre fièvre, au plus petit rhume, c'est l'automédication qui est privilégiée au détriment d'une consultation chez le docteur.

'Toute prise de médicaments en cas symptômes évocateurs d'une infection au coronavirus doit faire l'objet d'un encadrement du médecin traitant, mais malheureusement, les officines informelles font toujours recettes', a déploré jeudi Innocent Kpeto, le président de l'Ordre des pharmaciens.

Invité d'une station de radio, il a rappelé que des symptômes comme de la fièvre, des maux de tête, des courbatures ou une perte du goût ou de l'odorat étaient les signes cliniques du virus.

Les pharmaciens sont là pour conseiller les patients, mais leur rôle est d'abord de les orienter vers des centres de tests ou des hôpitaux avant de délivrer le moindre médicament.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.