Congo-Brazzaville: Des nouveaux agents pour redynamiser les hôpitaux de la Bouenza

Dans le cadre de la revitalisation des districts sanitaires, la ministre en charge de la Santé, Jacqueline Lydia Mikolo, a procédé le 22 octobre à l'installation du personnel contractuel à l'hôpital de base de Madingou. Elle poursuivra l'exercice dans les autres districts et communautés urbaines du département de la Bouenza le long de son séjour de travail.

« Après dix ans de bénévolat, nous smmes satisfaits aujourd'hui que notre statut change en attendant l'intégration définitive. Nous allons continuer à donner le meilleur de nous-mêmes pour répondre aux besoins sanitaires des malades », a indiqué Achille Mouanga, technicien de laboratoire affecté à l'hôpital de base de Loutété.

Le total du personnel contractuel de santé à déployer dans les vingt-six structures sanitaires que compte le département de la Bouenza est de cent-quarante-deux agents. Il s'agit, entre autres, de médecins, biologistes, sages-femmes, techniciens de laboratoire, puéricultrices... « Malgré la pandémie de Covid-19 qui a freiné tant soit peu nombre d'initiatives en faveur de la santé des populations, nous sommes déterminés à apporter un nouveau souffle à nos structures de santé où le personnel soignant n'est pas suffisant, à être présent sur le terrain pour offrir des soins de santé de qualité et à moindres coûts à la population », a indiqué la ministre Jacqueline Lydia Mikolo.

L'hôpital de Madingou où le coup d'envoi de la revitalisation des districts sanitaires du département de la Bouenza a été lancé couvre une population chiffrée à 128 112 habitants. A l'image de la plupart des structures de santé du pays, l'insuffisance du personnel et bien des difficultés, constituent un frein au fonctionnement à plein régime de l'hôpital.

« Le personnel qui vient renforcer les équipes médicales qui y travaillent déjà est une réponse aux problèmes qui se posent. Je crois que les efforts seront poursuivis pour améliorer davantage la situation », a déclaré le préfet du département de la Bouenza, Jules Monkala Tsoumou.

Don du matériel

Après l'installation des agents contractuels, la ministre en charge de la Santé a mis à la disposition de l'hôpital de base de Madingou un lot d'équipements médico-techniques pour faciliter le travail des agents qui ont l'obligation des résultats dans un secteur aussi sensible que la santé. Au Centre de santé intégré de Madingou-Gare, la ministre Jacqueline Lydia Mikolo, a également fait un don constitué des équipements médico-techniques.

Après Madingou, la ministre de la Santé, de la Population, de la Promotion de la femme et de l'Intégration de la femme au développement vient de mettre le cap sur Bouansa, Nkayi, Boko-Songho, Mfouati, Kingoué, Loudima, Suku-Bouadi, Yamba, Loutété... Le département de la Bouenza est le dernier qui va boucler la série des descentes de la revitalisation des districts sanitaires qui a déjà eue lieu dans les onze autres départements du pays.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.