Guinée: Violences post-électorales - Le coordinateur du FNDC Pita tué, 3 jeunes tombent sous les balles à Telimélé

Le président Alpha Condé
22 Octobre 2020

La tension est toujours vive à Conakry et dans plusieurs villes de l'intérieur du pays. Des cas de morts ont été enregistrés ce jeudi 22 octobre 2020 dans la capitale guinéenne, à Telimélé et Pita.

Selon des citoyens de la localité, au moins trois jeunes sont tombés sous les balles dans des affrontements entre pro Cellou Dalein Diallo et forces de l'ordre dans la commune de Ratoma sur l'axe Le Prince.

Dans la préfecture de Telimélé, Hamidou Bah natif de la localité nous a fait savoir que trois manifestants ont été tués par des militaires ce jeudi.

À Pita, c'est Daouda Kanté coordinateur préfectoral du front national pour la défense de la constitution (FNDC) et entraîneur préfectoral de Karaté qui a été tué par balles. Ses proches indexent des bérets rouges présents dans la préfecture.

La maison de Thierno Aliou Diallo député uninominal de Labé issu des élections législatives du 22 mars dernier a subi la colère des manifestants. Celle de Samba Camara coordinateur du mouvement Djokein Alpha a également été incendiée.

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.