Togo: L'après Agboyibo, le CAR s'interroge

Mais... que va devenir le Comité d'Action pour le Renouveau ? Le CAR va-t-il survivre à la disparition du Maître ? Ce sont là des questions que certains se posent.

Alors, les premiers responsables du Comité d'Action pour le Renouveau (CAR), sont résolument engagés à maintenir la flamme de leur parti politique allumée, après le décès, le 30 mai 2020 de leur président national, Me Yawovi Agboyibo.

Le Bureau national composé des coordonnateurs régionaux et élus locaux du parti, se sont retrouvés les 19 et 20 octobre 2020 à Lomé, pour discuter de l'avenir du parti, le rapport des activités du parti et l'organisation des obsèques du "Bélier noir de Kouvé" Me Yawovi Agboyibo.

A l'issue de cette rencontre, une commission d'organisation des obsèques a été mise en place et est composée des membres de la famille du défunt, de son cabinet, du bureau politique du CAR et les militants du parti ne sont pas en reste.

Selon le rapport des participants à la réunion, les activités du parti sont ralenties pour cause de la crise sanitaire due au coronavirus et le décès de Me Yawovi Agboyibo.

« Le rôle d'un élu local et comment occuper le terrain en tant qu'élu du CAR » et appel à la détermination pour garder les valeurs et objectifs du parti ont été abordés.

« Nous sommes certes des orphelins », reconnait Yendouban Konlani, Vice-président du CAR, mais « nous avons atteint la maturité avant le décès de notre père.

Nous connaissons la valeur de l'héritage qu'il nous a légué et nous allons le préserver pour le bonheur du peuple togolais », a-t-il informé.

A l'issue de cette retrouvaille, les « héritiers » du Parti démontrent leur volonté à assurer la relève de l'ancien Président de la Commission Nationale des Droits de l'Homme (CNDH) et ancien Premier ministre décédé le 30 mai 2020 dans la région parisienne.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.