Sénégal: Promovilles à Saint-Louis - Plus de 7 milliards de FCfa investis dans la Vieille ville

22 Octobre 2020

À l'image des autres localités, Saint-Louis a bénéficié de l'action de Promovilles à travers la réfection de la voirie, l'aménagement paysager et des renforcements de capacités.

L'objectif pour ce programme est de donner une nouvelle allure à la capitale du Nord.

À Saint Louis, des routes jadis cahoteuses entre les Hlm ou encore à Balacoss, présentent maintenant un visage plus reluisant.

Selon Amath Diop du quartier des Hlm, la bretelle de voirie aménagée dans son quartier est une bouée de sauvetage pour les populations.

«Car cette route était impraticable, et carrément défoncée», se souvient-il. À Balacoss aussi, les habitants ne cachent pas leur joie.

«Le maire a émis le vœu de voir Promovilles s'occuper de l'école Soukeyna Konaré, qui présente des problèmes d'évacuation des eaux», souligne Anta Diop, une habitante du quartier.

Les interventions du programme à Saint-Louis visent surtout à améliorer la mobilité urbaine, réduire les coûts et les temps de déplacements, renforcer le système d'assainissement et la sécurité des personnes et des biens par l'éclairage public, tout ceci, dans le but de donner un meilleur cadre de vie aux populations urbaines, explique Birahim Fall, responsable du Promovilles dans la zone Nord.

Le programme a mobilisé, pour la commune de Saint-Louis, sept milliards de FCfa à travers les quatre composantes dont la phase pilote sur un financement de trois milliards de FCfa de l'État.

Ce montant a permis la construction d'un parking gros-porteurs à Guet Ndar de 13.000 m² pour 130 places, et la mise en l'état de la voirie de la route Gmb 27 (ex Tally Bou Khonk) à Goxu Mbathie de 2.570 m.

Ce tronçon permet aux camions d'acheminer convenablement les captures de la mer vers la ville et autres régions de l'intérieur.

La voirie au cœur des interventions

Pour une enveloppe de 3,2 milliards de FCfa (sur financement de la Banque africaine de développement et de l'État du Sénégal), un total de 13.000 m a été fait entre différents axes de voirie.

« Nous pouvons noter, entre autres, la rue Thierno Ousmane Sy (1072m), le tronçon mosquée Toucouleur-Rue de Paris-École Sankolé-Oilibya-bretelle vers mosquée Abass Sall (1.430m), entre la Saed et Coumba Dieng (780m).

L'Avenue des Grands Hommes (890m), le cimetière Marmiyal-digue de protection (760m), Sanar (2.600m) la route des Hlm (792m), la pénétrante Coumba Dieng-digue (cité Niakh) (676m) et enfin la voirie de l'Ugb (4.000m) font partie des réalisations de Promovilles», explique M. Fall.

En plus de ces tronçons de voirie, il est prévu la réalisation d'infrastructures socioéconomiques de base et l'appui aux jeunes et aux groupements de femmes.

À cela s'ajoute les aménagements connexes pour un montant de 200 millions de FCfa dont le plus marquant sera certainement l'aménagement du terrain « Wembley » au quartier Sor, rue de Paris.

En effet, des infrastructures sportives font défaut dans la cité, et avec ces travaux, avoue M. Fall, «il s'agira de mettre un mur de clôture, une aire de jeu, des gradins, des vestiaires et un terrain multifonctionnel ».

Dans l'accompagnement des femmes, il est prévu la rénovation de la case foyer des femmes (avec aménagement d'une centrale d'achat) sur la Corniche et la construction d'un bâtiment annexe.

Dans les installations paysagères dont les études sont en cours pour un montant de 500 millions de FCfa, Il est prévu, selon M. Fall, l'aménagement de l'entrée de Saint-Louis, des ronds-points, des quais de Guet Ndar et Goxu Mbacc également.

La question de l'appui aux collectivités territoriales, dans la formation dans divers sujets comme les systèmes d'informations géographiques (Sig), est aussi une préoccupation de Promovilles.

Enfin, dans le domaine de la prestation intellectuelle, il est prévu la formations de 140 jeunes aux métiers de Btp tels que la topographie, la maçonnerie, le carrelage, la géotechnique entre autres.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.