Angola: Le Covid-19 oblige à confiner plus de 13 millions d'élèves - PR

Luanda — Le Président de la République d'Angola, João Lourenço, a déclaré jeudi que plus de 13 millions d'élèves inscrits dans l'année scolaire en cours sont temporairement confinés à cause du Covid-19.

Ces données ont été révélées par le Chef de l'Etat angolais, dans une communication, par vidéoconférence, lors de la session extraordinaire de la Réunion mondiale de l'UNESCO sur l'éducation.

Selon le Président João Lourenço, dans ce contexte, l'Angola a mis en œuvre des mesures pour inverser la situation dans plusieurs domaines de la vie sociale, en mettant l'accent sur le système éducatif.

Concernant les mesures dans le système éducatif, il a souligné que le pouvoir exécutif angolais avait élaboré un calendrier académique réajusté avec les programmes minimums respectifs et les directives méthodologiques.

Selon le calendrier scolaire réajusté, le 5 octobre, les cours ont commencé dans l'enseignement universitaire et dans les classes d'examens des 1er et 2ème cycles de l'enseignement secondaire (6ème, 9ème, 12ème et 13ème classes).

Le 19 octobre, les élèves des 7e, 8e, 10e et 11e classes ont repris le chemin de l'école, tous du deuxième cycle de l'enseignement secondaire.

Les cours du primaire et du premier cycle commencent le 26 octobre.

Toujours dans le domaine de l'éducation, le Chef de l'Etat a déclaré qu'un programme inclusif était également en cours pour faciliter l'accès des filles à l'école, en particulier celles des zones rurales qui, en raison des barrières culturelles et des stéréotypes sociaux, sont marginalisées dès leur plus jeune âge et forcées de travailler et exposées à une grossesse précoce.

Dans sa communication, João Lourenço a souligné le fait que le gouvernement angolais alloue des fonds extraordinaires aux écoles, pour assurer la pérennité du processus d'enseignement et pour redonner aux élèves, aux enseignants et aux familles l'espoir et la confiance d'une vie scolaire sûre.

Le Président de la République a évoqué le programme "Valor Criança" (Valeur enfant), qui est mis en œuvre dans trois provinces du pays dans le cadre du système intégré de gestion de l'action sociale, dont l'action vise la prévention de la malnutrition et la promotion de la santé infantile, l'enregistrement de naissance dans l'insertion du système éducatif attribuant un soutien financier aux familles les plus pauvres.

L'homme d'État a également mentionné le programme de protection sociale, par le biais de transferts monétaires, appelé Kwenda, mis en œuvre en collaboration avec la Banque mondiale. Selon lui, ce programme a eu un impact positif sur la vie des familles et des communautés, au profit des ménages les plus vulnérables.

Une autre priorité, selon le Chef de l'Etat angolais, est liée à la formation et à la qualification des enseignants et des directeurs d'école, dans une initiative qui vise à changer l'approche des écoles dans le cadre du Covid-19, avec des outils qui mettent leur action en faveur de la protection de la vie et de la construction du savoir.

Malgré plusieurs contraintes, a-t-il renchéri, l'Angola est en train de développer un programme qui vise à vulgariser les nouvelles technologies de l'information et de la communication dans les écoles secondaires, ayant déjà approuvé la modalité d'enseignement à distance.

Il a déclaré que la disponibilité de tout le matériel pédagogique, en particulier de l'enseignement primaire sur la plate-forme électronique SEPE, était déjà une réalité, afin de permettre un accès facile au contenu officiel enseigné dans différentes classes.

Il a également indiqué que le processus de révision, de mise à jour et d'amélioration des manuels scolaires et des instruments d'enseignement général connexes en est au stade final et que, de cette manière, on estime qu'il favorisera et améliorera l'enseignement et l'apprentissage.

Quant aux résultats du Plan d'Intervention Intégré dans les Municipalités (PIIM), il a précisé qu'il permettait une augmentation significative du nombre de salles de classe.

Actuellement, 22 844 salles d'activités sont disponibles pour les enfants de 0 à 4 ans, 17 400 salles de classe pour l'enseignement primaire et 1 140 salles de classe pour renforcer la lutte contre l'échec scolaire et soutenir les enfants ayant des besoins éducatifs spéciaux.

Pour l'enseignement secondaire, plus de 16 000 salles de classe, dont 11 895 classes pour le 1er cycle, ont été mises à disposition du ministère de l'Éducation.

João Lourenço a réaffirmé l'engagement du gouvernement angolais à créer de plus en plus d'opportunités pour l'accès des enfants à l'école et à une éducation de qualité, en investissant dans le secteur des ressources nécessaires et indispensables pour la sécurité et la qualité du processus d'enseignement et d'apprentissage.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.