Burkina Faso: Air Burkina cédée à African Global Development

22 Octobre 2020

L'Etat burkinabè et African Global Development/ USA (AGD) ont signé une convention de cession, d'un montant de plus de 250 millions d'Euros, le mardi 20 octobre 2020, à Ouagadougou.

Dans le cadre de la relance de Air Burkina pour en faire un grand leader dans la sous-région, l'Etat burkinabè et la compagnie américaine dénommée African Global Development (AGD) ont signé une convention de cession, d'un montant de plus de 250 millions d'Euros, le mardi 20 octobre 2020, à Ouagadougou.

Pour le ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière, Vincent Timbindi Dabilgou, cette signature de convention intervient à un moment où un processus a été établi pour, dans un premier volet, stabiliser Air Burkina en lui permettant d'être leader dans la sous-région et de conserver sa clientèle.

Dans un second volet, à l'entendre, il s'agit de favoriser la relance de la compagnie aérienne burkinabè qui nécessitait la recherche d'un partenaire stratégique dont l'AGD qui a le capital et aussi la technologie.

Le ministre Dabilgou a ajouté que le gouvernement a étudié le plan d'action de l'AGD qui a permis de ravitailler la flotte de Air Burkina de quatre Air Bus.

Aussi, a-t-il poursuivi, le gouvernement a également développé avec l'AGD, un plan qui se nomme « le vol intérieur » des avions qui vont permettre de desservir Bobo Dioulasso de manière quotidienne et aussi les grandes capitales régionales possédant des aérodromes comme Fada N'Gourma, Dori et Ouahigouya.

Un centre de maintenance aéronautique en vue

Un autre plan qui verra, selon le ministre Dabilgou, la construction d'un centre de maintenance et une académie aéronautique en collaboration avec l'Université de Ouagadougou afin de former des pilotes et des mécaniciens dans la sous-région.

« C'est pour cela que le gouvernement à travers le ministère de l'Economie, des Finances et du Développement, a mis les bouchées doubles pour nous permettre de conclure ce contrat », a-t-il déclaré.

Le directeur de AGD, Annor Smartt, a soutenu que sa compagnie a investi au Burkina Faso à cause de la vision stratégique du pays.

Ainsi, il a affirmé que la mise en œuvre de ce partenariat sera de finaliser les conventions, faire la mise à niveau de Air Burkina en envoyant des Air Bus pour remplacer les avions qui étaient sur place et étendre la destination des vols à l'intérieur et à l'extérieur du Burkina notamment en Europe.

« A long terme, nous voulons que Air Burkina soit une compagnie qui va relier les pays et aussi, nous voulons construire un centre universitaire et former des jeunes qui vont faire la maintenance des avions à partir du Burkina Faso.

Nous voulons donc que Air Burkina soit une entité qui va révolutionner le monde de l'aéronautique en Afrique », a souhaité M. Smartt.

Quant au directeur général de Air Burkina, Blaise Sanou, il a exprimé sa satisfaction pour le renouvellement et le renforcement de la flotte qui va permettre à sa compagnie de rayonner partout en Afrique, en Europe et en Asie de l'Est.

« Une commission de suivi sera mise en place au niveau de l'Etat pour permettre de guider tous les engagements qui ont été pris au niveau de l'AGD afin de rassurer les uns et les autres par rapport à l'investissement », a soutenu M. Sanou.

Le ministre de l'Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré, après avoir signé la convention de cession, a été reconnaissant à l'AGD pour son appui.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.