Madagascar: Développement rural - AFAFI Centre très attendu après le succès du Programme ASA.

Visite de presse conduite par le directeur du BACE, Bruno Maurille Rakotomahefa, dans les zones bénéficiaires des Programmes financés par l'Union Européenne.

Le rendement des activités productives des paysans d'Antanantanana et de Sambaina se sont améliorés considérablement, grâce au Programme ASA. Plusieurs témoignages ont été recueillis lors d'une descente sur terrain, menée par le BACE.

Une bonne nutrition, la possibilité de se soigner et d'envoyer les enfants à l'école, sans avoir à vendre le bétail, telle est la transformation évoquée par les bénéficiaires du Programme ASA (Appui à l'Agro-Sylviculture autours d'Antananarivo). « En cultivant la même surface, nous avons des produits agro-écologiques de meilleures qualité, qui se vendent plus cher et rapportent donc plus d'argent.

Notre coopérative composée de plus de 40 membres ont bénéficié d'appuis techniques, de formations et de matériels de production, pour avoir cette amélioration dans l'aviculture, le maraichage, l'arboriculture, etc. »,a témoigné Tantely Maminirina Rakotomalala, représentante des bénéficiaires du Projet Profapan - à Antanantanana, commune rurale Iarinarivo, district Ambohidratrimo - qui s'inscrit dans le cadre du Programme ASA financé par l'Union européenne.

Dans le District de Manjakandriana, à Sambaina, les bénéficiaires se sont spécialisés dans la rizipisciculture, une activité hautement lucrative, selon Jean Pierre Rasoloarison. D'après ses explications, il suffit d'un mois et demi pour produire quelques dizaines de milliers d'alevins, qui se vendent à 200Ar l'unité.

Très sollicité.Suite à ce grand succès du Programme ASA, les paysans des zones concernées dans la région Analamanga et Itasy se réjouissent de l'annonce du Programme AFAFI Centre (Appui au Financement de l'Agriculture et aux Filières Inclusives), dont la mise en œuvre sera lancé en novembre prochain. 50 Communes bénéficieront de ce programme financé par l'Union européenne, à hauteur de 12 millions d'euros, ou environ 48 milliards d'ariary. Selon le directeur du BACE (Bureau d'Appui à la Coopération Extérieure), Bruno Maurille Rakotomahefa, les interventions de ce Programme concernent l'amélioration des conditions de vie et de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages ruraux, grâce à l'appui aux filières d'activité les plus porteuses de développement socioéconomique.

Ce Programme s'inscrit dans le cadre du PIN (Programme Indicatif National). « AFAFI Centre est un programme de développement rural qui touche 50 communes des Régions, principalement dans les Régions Analamanga et Itasy. Mis en place sur 4 ans, ce programme vise à contribuer de façon durable à l'amélioration des conditions de vie et de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages ruraux dans la zone périurbaine d'Antananarivo », a indiqué Herilalaina Raharison, chargé du Programme AFAFI Centre, au sein du BACE. A noter que ce Bureau intervient dans la coordination des actions,le suivi des activités et la mise en œuvre du Programme.

Filières concernées. Cinq contrats de subventions sont prévus par AFAFI Centre, pour les filières du maraîchage, de l'aviculture, de la rizipisciculture, du bois et de l'énergie, du foncier et la filière du lait. Ces filières présentent d'importantes opportunités favorables au développement rural, à l'amélioration des conditions de vie, de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages ruraux, dans un souci de préservation de l'environnement naturel dans les zones d'intervention. AFAFI Centre sera piloté par une Unité de Coordination et de Suivi, basée au BACE à Antananarivo. Cette Unité sera en étroite collaboration avec les Ministères techniques en charge de la Maîtrise d'œuvre, notamment le Ministère de l'Agriculture, de l'Elevage et de la Pêche, le Ministère de l'Environnement et le Ministère de l'Aménagement et des Travaux Publics.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.