Congo-Kinshasa: Selembao - Le quartier Herady en proie aux têtes d'érosions

23 Octobre 2020

Les résidents du quartier Herady, dans la commune de Selembao, vivent dans la peur permanente, suite à l'invasion de ce dernier par des têtes d'érosions. Le secteur qui inspire le plus d'inquiétude est celui situé au croisement des avenues « Manguier » et Mbuji-Mayi. En dix ans, plusieurs habitations ont déjà été emportées dans l'espace compris entre l'arrêt Mère Canon et le versant de la vallée faisant face à l'UPN (Université Pédagogique Nationale).

Selon Gaston Mukandila, un jeune notable de ce quartier, la progression des têtes d'érosions a été momentanément stoppée grâce à la Foleco, à travers un programme de formation pratique des résidents sur la lutte anti-érosive. Ceux-ci se mobilisent en effet de manière régulière pour l'aménagement des collecteurs de fortune pour canaliser les eaux jusqu'à la rivière.

Mais le danger reste permanent. Dans leur détresse, les résidents du quartier Herady ont le sentiment d'avoir été abandonnés à leur triste sort par les autorités aussi bien municipales qu'urbaines. Le bourgmestre de Selembao a tenu dernièrement, dans la salle Bilonda, non loin de l'arrêt Liyolo, une réunion de travail avec des délégués de ce quartier mais les résolutions arrêtées à cette occasion, dans le sens de la lutte contre les érosions, sont restées sans suite. D'où le spectre de se réveiller un matin et de se retrouver devant des maisons emportées par des érosions hante tous les esprits.

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.