Cote d'Ivoire: Décès annoncé du ministre en charge d'organiser la présidentielle

Le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, Sidiki Diakité, a été rappelé à Dieu ce 23 octobre.
23 Octobre 2020

M. Sidiki Diakité, ministre en charge de l'administration et du territoire et en charge d'organiser les élections est décédé dans l'après-midi de ce vendredi 23 octobre.

L'information est parvenue à allafrica.com via une source généralement bien-informée et qui est établie à Abidjan, la capitale ivoirienne.

La même source assure que des autorités ivoiriennes qu'elle a contactées confirment que M. Diakité est mort d'un un arrêt cardiaque.

La presse ivoirienne qui a confirmée cette nouvelle rapporte que c'est le premier ministre Hamed Bakayoko qui a annoncé le décès de Sidiki Diakité.

« On était réuni ici pour un évènement heureux, mais j'ai la profonde douleur de vous annoncer le décès du ministre de l'administration du territoire et de la décentralisation », aurait-il déclaré lors d'une rencontre à Abidjan, avec les artisans de Côte d'ivoire.

Ce décès qui intervient dans un contexte très tendu avec la crise préélectorale qui sévit en Côte d'Ivoire soulèvent plusieurs interrogations.

Il constitue un nouveau coup dur pour le camp du président sortant, Alassane Ouattara qui était déjà secoué par pareille circonstance, à quelques mois du démarrage de la campagne électorale pour la présidentielle.

On se rappelle ainsi de la mort, le 8 juillet 2020 à Abidjan, de M. Amadou Gon Coulibaly, son ancien Premier ministre qu'il avait désigné pour être le candidat de la coalition au pouvoir le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), par ailleurs, successeur de Ouattara qui avait annoncé, jeudi 12 mars 2020 qu'il ne briguerait pas un troisième mandat, avant de revenir sur sa décision.

Cet élément nouveau n'encouragera-t-il pas le report de l'élection présidentielle qu'une partie de l'opposition avait sollicité face à une une troisième candidature du président sortant qu'elle a jugé illégal? L'avenir nous en édifiera!

Plus de: allAfrica

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.