Algérie: Le projet d'amendement de la Constitution a besoin d'un soutien populaire

M'sila — Le Secrétaire général (SG) du parti du Front de libération nationale (FLN), Abou El Fadhl Baadji, a indiqué vendredi à partir de M'sila que "le projet d'amendement de la Constitution soumis à référendum en novembre prochain a besoin d'un soutien populaire".

Présidant un meeting populaire à la salle omnisports Salem-Maayouf dans la capitale du Hodna, M. Baadji a précisé que pour sa formation politique "il s'agit d'une Constitution consensuelle dès lors que les amendements introduits tiennent compte de la plupart des propositions émises par la classe politique", rappelant à ce propos que son parti avait formulé 101 propositions, dont la majorité avait été acceptée.

Le projet d'amendement de la Constitution garantit l'équilibre des pouvoirs et les libertés collectives et individuelles, s'inspire de Déclaration du 1er novembre 1954, préserve l'unité et le tissu social de l'Algérie et accorde un grand intérêt à la liberté de création, a affirmé le SG du parti du FLN.

Selon lui, voter en faveur de l'amendement en novembre prochain permettra de "renforcer la stabilité du pays" et montrera "la maturité et la détermination du peuple algérien à défendre ses constantes et son identité".

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.