Afrique: Eliminatoires CAN 2021/ Madagascar-Côte d'Ivoire - La Fif saisit la CAF

22 Octobre 2020

La Fédération ivoirienne de football (Fif) a envoyé un courrier à la Confédération africaine de football (Caf) afin de la situer sur les conditions d'organisation du match retour entre Madagascar et la Côte d'Ivoire, comptant pour la 4e journée des éliminatoires de la Can 2021.

Interrompue après la 2e journée à cause de la crise sanitaire liée à la Covid-19, la reprise des éliminatoires de la Can 2021 prévue le mois prochain pourrait être perturbée par les mesures prises par certains pays. Consciente de la situation, la Caf a prévu un plan B qui pourrait contraindre certaines nations à délocaliser leur match. Pour ce qui concerne la double opposition entre la Côte d'Ivoire et Madagascar, s'il n'y a aucun souci pour le match aller prévu à Abidjan, ce n'est pas le cas pour la deuxième manche qui doit avoir lieu à Madagascar. Les frontières de cette grande île sont encore fermées à cause de la pandémie. Ce qui pourrait entraîner une délocalisation de cette rencontre.

« Nous avons eu une visioconférence avec la Caf, concernant les éliminatoires de la Can 2021. Nous avons deux matches contre Madagascar au mois de novembre en aller et retour. Nous jouons l'aller à Abidjan et le retour à Madagascar. Nous n'avons pas de problème pour le match à Abidjan puisque le stade d'Ebimpé a été homologué partiellement. Mais il se trouve que pour Madagascar, les frontières sont encore fermées. Si cela reste en l'état jusqu'à la date du match retour qui doit se jouer trois jours après le match aller, il y aura problème. Devant ce genre de situation, la Caf a proposé deux solutions. Soit on joue les deux matchs à Abidjan ou on imposera à Madagascar de disputer son match retour dans un pays neutre comme le Ghana », a expliqué Sam Etiassé, le Directeur exécutif de la Fif que nous avons joint au téléphone hier.

Selon le nouveau calendrier de la faîtière du football africain, la Côte d'Ivoire accueillera Madagascar le 14 novembre à Abidjan et se déplacera à Tananarive le 17 novembre pour le match retour. A moins d'un mois de ce déplacement, il y a le repérage et la réservation de l'hôtel à effectuer. Ce qui ne semble pas possible pour les dirigeants ivoiriens, compte tenu de la situation. « Nous avons des problèmes parce qu'il est prévu que nous envoyions quelqu'un à Madagascar pour faire des réservations et mettre en place la logistique mais l'aéroport étant fermé, les Malgaches nous proposent des choses qu'on ne peut pas faire. Ils nous demandent de prendre un avion pour atterrir sur une île, à des jours qu'ils choisissent eux-mêmes et ensuite nous devons prendre un autre avion pour aller à Antananarivo, la capitale, et c'est de là que nous devons embarquer dans un autre avion pour rallier le lieu de la rencontre. Tout cela est trop compliqué », s'est préoccupé Sam Etiassé

Face à toutes ces difficultés, la Fif a écrit à la Caf hier, pour qu'elle soit située afin de prendre les dispositions qui s'imposent. Concernant le match aller prévu au stade olympique Alassane Ouattara d'Ebimpé, la Fif a donné les assurances.

« Nous avons déjà envoyé une équipe sur les lieux pour faire un repérage. Nous avons fait une réunion technique mercredi dernier avec les pompiers, le Samu, la police, pour débuter les préparatifs. Nous n'avons donc aucun problème pour le match aller. Une réunion était prévue avec l'Office national des sports et le ministère des sports par rapport à certaines recommandations. Le stade est un don de la Chine à la Côte d'Ivoire. Maintenant qu'ils nous ont remis les clés, nous pouvons effectuer les travaux, en conformité, aux normes de la Caf », a ajouté Sam Etiassé.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.