Cameroun: Rentrée scolaire - Des dons pour les orphelins d'Eséka

95 enfants, dont 40 à Douala, ont reçu kits de fournitures scolaires et bons d'achats ce 21 octobre de la Cameroon Railways (CAMRAIL).

Armand, Cédric-Stéphane, Jeff, Jordan et Freddy ne sont peut-être pas des frères de sang, mais ils sont, depuis quelque quatre années, membres de la même communauté. Une communauté formée dans la douleur, après la catastrophe ferroviaire du 21 octobre 2016 à Eséka, qui a coûté la vie à leurs parents respectifs, mais également soudée par l'élan de solidarité suscité après le drame.

Ce mercredi 21 octobre, les orphelins susmentionnés, tout comme des dizaines d'autres, à Douala, Yaoundé, Belabo et Ngaoundéré, ont reçu de la Cameroon Railways (CAMRAIL) des appuis pour la nouvelle année scolaire, dans le droit fil de cette solidarité. En tout, 95 enfants, dont 40 à Douala - présents ce mercredi dans les locaux de la gare de Bessengue - ont bénéficié de kits de fournitures scolaires et de bons d'achats.

« Cette journée est marquée par le souvenir, et cette cérémonie est marquée par le respect et la mise en valeur des mémoires, et de notre devoir de mémoire », a déclaré à la presse Pascal Miny, le directeur général de la Camrail, après la distribution des dons aux bénéficiaires. Il faut relever qu'avant la cérémonie avec les orphelins, le staff de l'entreprise a procédé, à l'entrée du hall de la gare à Bessengue, à un moment de commémoration silencieuse, en ce jour de triste anniversaire.

S'agissant du geste envers les écoliers, Pascal Miny précisera que pour l'année scolaire qui débute, « au-delà du chèque habituel », il y a donc eu ces kits scolaires, comprenant cahiers, livres, sacs d'écolier et diverses autres fournitures pour l'école. L'occasion sera en outre saisie pour évoquer la question des indemnisations suite au déraillement d'octobre 2016. « Les indemnisations, nous en sommes pratiquement à la fin. On pourrait se dire que quatre ans ça semble long, néanmoins, les dossiers qui restent en cours sont des dossiers de personnes qui ont été blessées, et qui sont toujours sous soins. Donc, tant que les gens seront en soins, les dossiers seront ouverts », a répondu le Dg de Camrail à ce sujet.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.