Cameroun: Projets structurants Revue des chantiers à Bertoua

Le ministre des Marchés publics a fait le tour le 21 octobre dernier, avant de se rendre dans les sites d'exécution de des travaux du Plan d'urgence triennal.

D'une part, au sujet des travaux de construction et de réhabilitation des infrastructures de voiries et de drainage, dans le cadre du programme C2D « Capitales régionales », le ministre délégué à la présidence de la République, en charge des Marchés publics, Ibrahim Talba Malla a pu constater que l'état d'avancement du chantier est globalement de 82,5%. Plus de 14 km de route ont été recouverts de béton compacté au rouleau comme couche de roulement, et environ 1 km de pavés. Il reste encore un peu plus de 2 km à exécuter, tout comme la construction du réseau d'éclairage public à énergie solaire avec plus de 400 points lumineux, ainsi que des feux de signalisation à deux carrefours. Parmi les difficultés relevées, l'encombrement des emprises des nouvelles voies par les réseaux des concessionnaires Camtel et Camwater. Cependant, environ 90% des réseaux ont été globalement déplacés sur l'ensemble du projet, dont la date prévisionnelle de fin des travaux est le 1er mars 2021.

D'autre part, au sujet du Centre hospitalier régional de Bertoua, l'avancement physique global du chantier est de 61%, pour une consommation financière 49,70%. Cependant, à date, la consommation des délais est de 84 % (1153jrs/1380jrs), soit un écart de 23 % représentant le pourcentage de retard qu'accuse l'entreprise dans l'exécution des travaux. Prévu pour une durée initiale d'exécution 18 mois, le chantier a fait l'objet de plusieurs prorogations, l'ordre de service de démarrage des travaux datant d'avril 2017.

Actuellement les travaux de gros-œuvre (raccords de maçonneries et d'enduits, ferraillage, coffrage des passerelles restantes) se poursuivent. Tout comme la suite de eux concernant les corps d'état architecturaux et d'état techniques dans leur ensemble (plomberie, électricité, climatisation...). Alliances Construction Cameroun, l'entreprise en charge de l'exécution du chantier dit rencontrer des difficultés. Entre autres, l'absence d'un planning général recalé des travaux sur la base des nouveaux délais contractuels ; le retard dans les délais de livraisons, la faible mobilisation des ouvriers; le non-respect des délais de paiement des différents prestataires, la non-célérité dans le processus des décomptes de l'entreprise contractante, etc.

Le Minmap s'est également rendu sur le site de construction des 100 logements sociaux, dont les travaux sont achevés et les appartements en attente d'attribution, ainsi qu'à l'immeuble siège du Feicom et sur le site du Projet du réseau national de télécommunication d'urgence à Bertoua.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.