Togo: Moderniser la filière

23 Octobre 2020

Les pêcheurs retrouvent le sourire. L'activité côtière se porte un peu mieux avec 1.000 tonnes au premier semestre.

Mais on est encore très loin des 25.000 tonnes annuels escomptés pour faire tourner la filière.

Un nouveau port de pêche, financé par le Japon, est opérationnel depuis quelques mois.

Mais les professionnels sont confrontés à deux problèmes. Il y a d'abord les fonds marins qui sont de moins en moins riches et ce qui reste est souvent pillé par les navires-usines battant pavillons asiatiques.

Il a y ensuite la vétusté des équipements. De vielles pirogues sont moyens électroniques susceptibles d'aider les pêcheurs.

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.