Congo-Kinshasa: Beni - La MONUSCO va renforcer la protection des civils dans le secteur de Rwenzori

communiqué de presse

La MONUSCO est en passe de renforcer sa présence dans le secteur de Rwenzori, Territoire de Beni, afin de protéger la population contre les attaques du groupe armé des Forces démocratiques alliées (ADF).

David Gressly, le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l'ONU en charge des opérations et de la protection en RDC l'a dit jeudi 22 octobre dans la localité de Kilya où il était en visite de travail de quelques heures.

Une visite au cours de laquelle il a rencontré les autorités locales mais aussi la société civile qui a exprimé son exaspération face à la multiplication, ces dernières semaines, des attaques des ADF dans la région.

« On était déjà au courant de la situation sécuritaire ici, c'est pourquoi on a déjà commencé les travaux ici à la base de Kilya, on veut construire une deuxième base non loin d'ici pour renforcer la protection des civils, » a déclaré David Gressly.

David Gressly a souhaité voir renforcé au sein des communautés le système d'alertes sécuritaires pour permettre une riposte plus rapide afin de protéger la population.

« Je suis venu avec notre responsable qui est chargé de la protection des civils qui va travailler avec nos équipes sur le terrain... et voir comment on peut travailler avec les communautés pour augmenter les alertes sécuritaires qui vont permettre, à mon avis, une riposte plus rapide pour permettre de protéger les civils, » a indiqué M. Gressly.

La MONUSCO va continuer d'examiner plusieurs volets pour sécuriser cette zone ensemble avec le gouvernement, l'armée et la police congolaises, a-t-il ajouté.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.