Madagascar: Administration - Des soldes à couper au mois de novembre

L'assainissement dans l'administration publique se poursuit. Des coupures de solde d'autres agents « fantômes » pourraient s'opérer au mois d'octobre. Sept mille agents sont concernés par cette menace de suspension de solde et dont la situation d'irrégularité est en cours de vérification.

Des agents de l'État vont effectuer des descentes sur le terrain pour procéder à la vérification du rattachement de ces agents à un tel ou un tel département ministériel ou institution. Ces accusés fonctionnaires fantômes sont recensés dans tous les départements ministériels et institutions. Les agents dont les noms ne sont pas inscrits dans le logiciel Application unique pour la gestion uniforme des ressources humaines de l'État (Augure), sont concernés par cette sanction pécuniaire.

Cinq cent quatre vingt onze agents ont déjà vu leurs soldes suspendus, en ce mois d'octobre.

Ces agents ont perçu des salaires, sans avoir travaillé. D'autres ne sont pas recensés parmi les agents de l'État, mais ont continué à toucher des soldes. Ces agents dont les soldes sont coupées en ce mois d'octobre peuvent bénéficier d'un remboursement.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.