Madagascar: Démolition à Isotry - Un blessé décède à l'hôpital

Un garçon de 17 ans a rendu son dernier souffle sur son lit d'hôpital, au cours de la nuit de jeudi à hier. Il était parmi les six blessés dans la démolition d'une maison à Isotry.

CONSTERNANT. Une des victimes de la chute de la galerie d'une maison en cours de démolition à Isotry a succombé dans la nuit de jeudi à hier, à l'hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA). Il a rendu l'âme malgré les efforts et soins intensifs que l'équipe médicale lui a prodigués. Il avait à peine 17 ans.

Il s'était cassé la cheville. Sa poitrine avait également subi un choc. Il n'arrêtait pas de gémir et voulait boire de l'eau dès qu'il avait été admis au service des urgences. Il faisait une terrible crise sur son lit la nuit, à cause des traumatismes dont il avait souffert, selon les informations fraîchement glanées. Quant à son frère, Arsène Randrianasolo, il a retrouvé son état normal après un petit moment d'évanouissement. Il était, lui aussi, parmi les six blessés dégagés des gravats.

Enquête

Le défunt a été laissé aux soins de sa famille. Il a été transporté à Manjakandriana, hier, où il sera inhumé, a annoncé sa cousine. Le propriétaire de la maison à démolir aurait contribué au paiement des frais de soins des blessés et ainsi qu'aux dépenses résultant de l'accident.

Certaines des victimes n'auraient pas été engagées par contrat pour participer au chantier, d'après les indiscrétions. La police du quatrième arrondissement a déjà recueilli l'identité des blessés. Pourtant, elle n'a pas encore été avisée du décès du garçon. Une enquête devrait être menée dès le retour de la famille de l'enterrement.

L'affaissement s'est produit avant-hier vers 8 heures. Le bâtiment se trouvait juste en face du bureau municipal d'hygiène (BMH). Les six ouvriers étaient à l'extérieur à ce moment-là. Leurs collègues de l'intérieur avait touché à la partie de la galerie qui s'était brutalement effondrée. Ils n'ont plus eu le temps de s'écarter. Ils se sont retrouvés coincés sous les décombres. Ils ont été secourus par les gens avant l'arrivée des sapeurs-pompiers.

Le bruit sec retentissant et le nuage de poussières se dégageant de la maison ont plongé l'entourage dans une panique.

Tous les six ont été évacués d'urgence vers l'HJRA. Aux dernières nouvelles, trois d'entre eux y sont toujours soignés.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.