Cote d'Ivoire: Centre multisectoriel Mohammed VI de Yopougon - Dr Brice Kouassi félicite195 diplômés dont 121 filles

23 Octobre 2020

«Vous êtes prêts pour aller travailler et participer au développement de la Côte d'Ivoire. Soyez confiants. Quand on passe à Mohammed VI, on est compétent et sage. On construit, on ne détruit pas ». Tels sont les conseils du Secrétaire d'Etat chargé de l'Enseignement technique et de la formation professionnelle aux 195 diplômés de la première promotion du centre multisectoriel Mohammed VI de Yopougon.

C'était à l'occasion de la double cérémonie de baptême et de remise de diplômes de la première promotion du centre multisectoriel Mohammed VI de Yopougon.

La cérémonie s'est déroulée en présence de l'ambassadeur du royaume du Maroc en Côte d'Ivoire, Abdelmalek Kettani, également parrain de la promotion sortante.

Les impétrants, au nombre de 195 diplômés dont 121 filles, sont issus de toutes filières confondues du Cap, Bt et du Bts.

Avant la remise des diplômes et le passage de flambeau pour la prochaine promotion, les récipiendaires ont été baptisés du nom de «Promotion de l'amitié ivoiro-marocaine » par le secrétaire d'État Brice Kouassi, assisté du parrain.

Poursuivant son adresse aux récipiendaires, Dr Brice Kouassi les a exhortés à cultiver l'excellence. « Continuez de travailler et de vous améliorer, car c'est parmi vous que doivent sortir nos champions nationaux », a-t-il projeté. Après avoir également félicité l'encadrement du centre Mohammed VI, conduit par le directeur Traoré Souleymane, pour son leadership exemplaire. « J'ai su dès le départ qu'on ira très loin avec ce jeune manager »,a-t-il confié.

Auparavant, le Dr Brice Kouassi a formulé des paroles de reconnaissance à l'endroit de sa Majesté le roi Mohammed VI du Maroc pour l'excellence des rapports de coopération entre son pays et la Côte d'Ivoire. L'une des retombées de cet partenariat est ce centre multisectoriel Mohammed VI de Yopougon. « Ce joyau architectural doté d'équipements de pointe et de matériels de dernière génération est un don de la fondation Mohammed VI pour le développement durable » a rappelé le secrétaire d'État.

Comme lui, l'ambassadeur du royaume du Maroc en Côte d'Ivoire, Abdelmalek Kettani, également parrain de l'évènement, a reconnu les liens d'amitié qui lient le Maroc à la Côte d'Ivoire. C'est pourquoi, le diplomate s'est dit doublement honoré pour ce rôle qui lui a été confié. « Nous vivons l'aboutissement d'un rêve commun pour aller vers le développement économique et social. Ce centre est l'illustration parfaite de l'amitié indéfectible maroco-ivoirienne », a-t-il confirmé.

Le parrain de la première promotion du centre Mohammed VI a aussi souhaité que ses filleules soient « des ambassadeurs de l'excellence. Car les bonnes filières de l'établissement leur permettront de trouver leur place sur le marché du travail », a-t-il projeté.

En réaction, la porte-parole de la promotion sortante a reconnu que « l'art de la réussite, c'est de savoir s'entourer des meilleurs. Merci pour tous les sacrifices consentis à notre égard » a-t-elle témoigné.

Le centre multisectoriel Mohammed VI de Yopougon a une capacité d'accueil de 1000 apprenants avec 21 filières à terme dont 12 en Hôtellerie tourisme-restauration et 09 en Bâtiment de travaux publics.

Pour l'année scolaire 2019-2020, sur 202 candidats présentés aux examens de Cap, Bt et Bts, on enregistre 195 admis, soit un taux de réussite global de 96 ,53 % .

20 bourses d'études pour bientôt

Le directeur du centre multisectoriel Mohammed VI, Traoré Souleymane, a exprimé le vœu de voir institutionnaliser l'octroi de bourses pour les meilleurs apprenants. Et cela, afin de leur permettre de poursuivre leurs études au Maroc. Le premier responsable de l'enseignement technique et de la formation professionnelle a répondu favorablement à la requête. Il s'est aussi engagé à offrir une vingtaine de bourses d'études pour des formations professionnelles au Maroc, en France au Canada...

Le secrétaire d'État a cependant recommandé aux éventuels bénéficiaires de revenir après la formation pour servir le pays. « Ce ne sont pas des bourses pour rester là-bas », a-t-il prévenu.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.