Congo-Brazzaville: Vie des institutions - La Haute autorité de lutte contre la corruption veut être à la hauteur de ses missions

Le président de la Haute autorité de lutte contre la corruption (HALC), Emmanuel Ollita Ondongo, a plaidé le 22 octobre auprès du président de l'Assemblée nationale, Isidore Mvouba, pour que cette nouvelle institution puisse se doter d'un budget conséquent.

Créée en février 2019, la HALC a, entre autres missions, la prévention et la lutte contre la corruption, la concussion, la fraude et les infractions assimilées. Autorité administrative indépendante jouissant de la personnalité morale et de l'autonomie financière, elle veut pleinement jouer sa partition. En effet, son président est conscient que pour lutter efficacement contre la corruption, la concussion et la fraude, il faut une institution dotée des moyens financiers et humains conséquents.

« En tirant les exemples des autres pays, notre budget devrait être conséquent pour mettre à l'abri des pots de vin les animateurs de l'institution qui constitue l'espoir du peuple congolais aujourd'hui dans le combat contre la corruption. Le peuple congolais attend d'elle beaucoup de choses », a indiqué Emmanuel Ollita Ondongo.

Il a également annoncé au président de l'Assemblée nationale le lancement sous peu de la campagne de sensibilisation de la population aux missions de la HALC. « Il fallait présenter les doléances relatives au budget qui nous permettra d'accomplir avec succès notre mission. Nous nous apprêtons d'ailleurs à lancer une campagne de sensibilisation de la population afin de ne pas la surprendre lorsque nous nous déployerons sur le terrain pour déceler les corrupteurs et les corrompus », a-t-il prévenu.

Profitant de cette rencontre, Emmanuel Ollita Ondongo a présenté aux membres du bureau de l'Assemble nationale l'équipe de la HALC.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.