Togo: La surprise de Franco Dimélo aux meilleurs apprentis

Fin de cette situation alarmante des jeunes apprentis couturiers (et couturières) ou coiffeurs (et coiffeuses) qui pour certains, au terme de leur apprentissage après obtention de leur diplôme sont contraints de se transformer en transporteur dans les marchés, d'autres en aide aux vendeuses de fufu dans les bars, d'autres encore en qui se retrouvent dans la zone franche afin de pouvoir faire de petites économies pour s'acheter du matériel de travail. C'est du moins ce coup d'arrêt que le styliste Franco Dimélo, après constat, a voulu marquer hier Vendredi 23 Octobre 2020, en offrant du matériel de travail aux meilleurs apprentis de l'examen du Certificat de fin d'apprentissage (CFA) 2020.

Il s'agit d'un don de matériel composé de machines à coudre, des machines à boutonnières, des tondeuses électriques, des séchoirs électrique, des miroirs professionnels et des têtes malléables.

Pour justifier son geste, le donateur dit avoir « remarqué que plusieurs apprentis après leur diplôme sont obligés de faire ce qu'il ne faut pas pour chercher les moyens et ouvrir leur atelier puis acheter du matériel. J'ai donc senti le besoin de leur apporter mon appui en primant les premiers des centres d'écrits au CFA Lomé-est Bè Kpota, Anfamé et Attiégou. Je crois que ces matériels pourront leur permettre de commencer au moins à travailler en attendant et ensuite faire des économies pour acheter le reste du matériel ».

Un geste en tout cas salué à sa juste valeur par les bénéficiaires qui n'ont pas caché leur enthousiasme. « L'examen a été compliqué, mais par la grâce de Dieu, je me suis en sortie avec une moyenne de 16,80. Je suis content de bénéficier du matériel composé d'une machine à coudre et une machine à boutonnière. Ils vont beaucoup m'aider. Je ne peux que dire merci au donateur. Je ne peux que dire merci au donateur. Il nous a surpris agréablement. Que Dieu le lui rend au centuple », s'exprimait l'un d'eux.

A leur suite, c'est la Directrice adjointe de l'enseignement secondaire technique, Coordonnatrice du Certificat de fin d'apprentissage, zone Lomé-est, Mme Kayi Hafidé Alognon, a souhaité que cette action de Franco Dimélo soit suivie par d'autre pour le bonheur des apprenants. « L'apprentissage est la base de tout développement. Après les études, si vous n'avez pas une formation professionnelle, c'est soit le sous-emploi ou le chômage. Le CFA permet à toute catégorie de personne de se prendre en charge et être à son propre compte. On parle de plus en plus d'entrepreneuriat aujourd'hui. Le CFA s'inscrit dans cette logique et répond au PND piloté par le Gouvernement qui porte sur la formation des jeunes à l'auto-emploi », a-t-elle apporté comme éclairage.

Occasion aussi pour Franco Dimélo de lancer un appel au Gouvernement togolais afin qu'il jette un tendre regard sur la situation de ces apprentis pour leur permettre de jouer pleinement leur partition après leur formation, en exerçant ce qu'ils ont appris.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.