Soudan: Daglo appelle au rejet de la violence et de l'extrémisme

Khartoum — Le vice-président du Conseil de souveraineté de transition, le lieutenant général Mohamed Hamdan Daglo, a appelé au rejet de la violence et de l'extrémisme sous toutes ses formes politiques, religieuses et ethniques et à aborder les questions litigieuses en dialogue.

Dans son discours samedi à la séance d'ouverture de la Conférence sur « l'Islam et le renouvellement entre l'original et la modernisation », le lieutenant-général Daglo a souligné que le peuple soudanais n'est pas terroriste, mais un peuple pacifique qui aime tous les peuples, et cela est affirmé par le décision de retirer le Soudan de la liste des États parrainant le terrorisme.

Le Vice-président du Conseil souverain a appelé à considérer la conférence comme le début d'un dialogue continu pour faire face aux défis, soulignant la nécessité d'identifier les problèmes et de développer des solutions selon des visions qui fortifient la jeunesse, face aux défis et respectant les différents points de vue à jeter les bases d'un profond renouveau intellectuel.

Il a dit que le Soudan s'approche des horizons d'une nouvelle phase par la porte de la paix, dans laquelle il est entré par la signature de l'accord de paix avec les groupes de lutte armés.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.