Ile Maurice: Cité La Cure - Il perd la vie à cause de Rs 1 500

Drame à Cité la Cure dans la soirée d'hier, vendredi 23 octobre. Alwin Imbé, 22 ans, un habitant de la région, a été agressé à l'arme blanche. Transporté à l'hôpital Jeetoo, à Port-Louis, il a rendu l'âme quelques heures plus tard.

A l'origine de cette bagarre mortelle : un règlement de compte. Le suspect, Cédric Quirin, âgé d'une vingtaine d'années, et qui habite également la région, s'est constitué prisonnier. Il est passé aux aveux et dit avoir agi seul. Il a été interrogé par la Major Crime Investigation Team (MCIT).

En fait, le suspect avait accusé Alwin Imbé de vol. Il y a quelques jours, le père de Cédric Quirin avait posé son portable et une somme de Rs 1 500 sur le tableau de bord d'une voiture. Mais ensuite, il devait constater la disparition de son cellulaire ainsi que de son argent. Père et fils soupçonnaient Alwin Imbé d'être l'auteur du méfait. Une déposition avait même été faite contre lui.

Et hier, Cédric Quirin voulait donner une 'leçon' à Alwin Imbé. Il aurait traîné ce dernier de force, à quelques pas du pont Marjolin, à Cité La Cure donc, avant de lui asséner plusieurs coups de couteau. Ayant eu vent de cette tragédie qui se jouait, les proches d'Alwin Imbé se sont rapidement rendus sur place. «Il gisait dans une mare de sang. Nous avons cherché un taxi immédiatement pour le conduire à l'hôpital. Avant de rendre l'âme, il a dénoncé son agresseur. Il disait qu'il avait chaud», raconte la mère d'Alwin Imbé. Cette dernière explique que son fils était coiffeur mais ses «fréquentations» l'ont dévié du droit chemin. «Linn al tom dans sa mové lavi-la... »

Une autopsie sera pratiquée dans la journée pour déterminer les circonstances exactes du décès d'Alwin Imbé. L'enquête est menée par les éléments de la CID de Port-Louis Nord sous le commandement de l'assistant commissaire de police Madhow et la MCIT, sous la supervision de l'assistant surintendant de police Seebaruth.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.