Sénégal: Lancement de l'exposition « Tu es beau comme tu es » - Dakar renoue avec la dynamique artistique

24 Octobre 2020

Prévu jusqu'au 31 décembre prochain, le projet d'exposition à ciel ouvert «Tu es beau comme tu es» a été officiellement lancé, jeudi dernier, à Dakar. Celui-ci regroupe une vingtaine d'artistes qui, à travers une diversité d'expressions artistiques, vont embellir les murs et rues de la capitale.

La journée s'achève à la corniche ouest de Dakar. Le soleil pâlissant jette ses derniers rayons. Au studio Antoine Tempé, sis au Boulevard Martin Luther King, le vent givré qui souffre sans arrêt sur la petite terrasse offrant une vue sur l'Océan, permet d'oublier un moment la forte canicule d'octobre qui s'empare, depuis quelques jours, de la capitale sénégalaise. C'est ici que l'équipe de Modou Dieng, artiste et curateur, et le photographe Djibril Dramé ont donné rendez-vous au public pour le lancement du projet artistique «Tu es beau comme tu es». Celui-ci, produit par «BlackPuffin» de Chicago et de «Dm Media», est une exposition à ciel ouvert de plusieurs artistes à travers les rues de Dakar pour créer une synergie entre l'Afrique et sa diaspora et en même temps ré-enchanter le monde. L'ambiance est digne d'une rentrée de classes. L'enthousiasme se lit sur le visage des férus d'art qui, par la faute de la Covid-19, n'ont pas eu la chance d'assister à une telle cérémonie depuis plusieurs mois. Chacun profite et partage le bonheur de ces retrouvailles inimaginables, il y a peu. Prévue jusqu'au 31 décembre, cette exposition, regroupant des artistes internationaux et locaux, a pour objectif de renforcer la Négritude contemporaine théorisée par l'artiste et curateur Modou Dieng.

Elle permet aussi de redynamiser la scène culturelle dakaroise. C'est une sorte de nouveau départ, une reconnexion entre les artistes et leurs publics après le déluge du nouveau coronavirus. D'où l'appui de la Biennale de Dakar à cette exposition qui ambitionne de transformer complètement le visage de la ville en ré-enchantant ses murs et ses rues. «Ce projet nous parle parce que nous sommes dans un contexte de relance», soutient Marième Bâ, secrétaire générale de la Biennale. Celle-ci dernière espère même que le dernier trimestre de l'année sera artistique.

Démocratiser la notion de l'art

Dr El Hadji Malick Ndiaye, directeur artistique de la Biennale de Dakar, est aussi séduit par le projet de l'exposition «Tu es beau comme tu es», lequel va changer la nature du consommateur culturel. Il va également, poursuit-il, démocratiser la notion d'art et d'image artistique. Selon lui, il s'agit d'un projet canal qui connecte les horizons et cherche son consommateur là où il est. En mettant en place cette manifestation avec son collègue photographe Djibril Dramé, Modou Dieng a voulu créer un dialogue entre l'Afrique et sa diaspora. Pour celui qui vit aux Etats-Unis depuis 2000, il fallait créer une conversation visuelle entre les expériences individuelles des artistes et leurs perspectives en tant que Noirs dans notre monde actuel. Mais également faire découvrir une nouvelle vague d'artistes qui ont une certaine conscience identitaire positive et travaillant sur une forme de renaissance culturelle.

Cette exposition permet d'ouvrir les yeux sur l'intemporalité de certaines idées et doctrines, à l'image de la Négritude, leur capacité à s'adapter à la modernité et à résister au temps qui passe. C'est pourquoi, dans un acte de solidarité, Djibril Dramé et Modou Dieng ont voulu amener à Dakar les voix mondiales d'une renaissance noire émergente. Cela, en vue d'encourager un engagement «immédiat avec les artistes qui y participent et la communauté environnante» et d'ouvrir un dialogue public basé sur le concept d'une Négritude contemporaine.

«Tu es beau comme tu es» est le fruit d'un projet d'exposition «Off» regroupant des artistes américains qui devait se tenir du 28 mai au 28 juin 2020 à Dakar, dans le cadre de la quatorzième édition de la Biennale de l'art africain contemporain (Dak'art). Le report de ce grand banquet dédié au gratin de la création du continent à cause de la pandémie à coronavirus a motivé l'organisation de cette exposition à ciel ouvert dans les rues et murs de la capitale sénégalaise. L'idée de M. Dieng est de pérenniser son projet. Il projette déjà d'organiser un congrès des artistes noirs à Dakar en 2022.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.