Algérie: Plusieurs projets de raccordement en gaz et électricité au profit des zones d'ombre

Setif — Le ministre de l'Energie Abdelmadjid Attar a donné le coup d'envoi, samedi à Sétif, de plusieurs projets de raccordement en gaz naturel et électricité, notamment ceux destinés aux populations des zones d'ombre.

Lors d'une visite de travail et d'inspection dans la wilaya, M. Attar a procédé à l'inauguration du réseau de distribution de gaz naturel au profit de 2.800 foyers relevant de la commune de Tizi N'bechar dans la daïra de Amoucha, située dans la partie nord de la wilaya.

Il a également procédé au coup d'envoi des travaux de raccordement en gaz naturel dans la commune de Ouled Sidi Ahmed relevant de la daïra de Ain Oulmene. Ce projet faisant partie du programme de distribution de gaz au profit des populations vivant dans les zones d'ombre.

Ainsi, 180 foyers seront raccordés au réseau du gaz naturel dans un délai de 60 jours, dont les travaux de réalisation d'une canalisation de 10 kilomètres ont été confiés à une entreprise locale pour un montant total de 14 millions Da.

Les attributions de marchés ont été effectuées, selon le directeur de l'énergie de wilaya, les 21 et 22 octobre courant.

Ce programme comprend des raccordements en électricité, en gaz naturel, en gaz propane et des projets en énergie solaire.

Le taux de pénétration en gaz naturel a atteint les 97 % dans la wilaya, faisant de Sétif la première au niveau national.

S'agissant des villages non encore raccordés, le ministre a rassuré que les localités telles que Bakhbakh, Béni Aziz et Ouled Sebaa seront tous concernés par le gaz naturel.

Le ministre de l'Energie a précisé que ce programme initié par le président de la République Abdelmadjid Tebboune devra être finalisé avant la fin de l'année 2021.

Le ministre a instruit à l'occasion les responsables locaux de la Société nationale de l'Electricité et du Gaz (Sonelgaz) de ne pas exiger le paiement préalable des frais de branchement en électricité et gaz aux familles concernées par le programme des zones d'ombre.

Il a annoncé également que l'Etat a décidé de sursoir à l'exigence de paiement au préalable de 50% des frais de branchement en électricité et gaz pour les agriculteurs et les industriels.

Cette mesure s'inscrit, selon le ministre, dans le cadre des dispositions d'encouragement de création d'activités et de facilités en matière d'investissement.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.