Congo-Kinshasa: Biodiversité pour la stabilité et le développement - L'UE réitère son soutien à l'Alliance Virunga

L'organisation européenne, qui est le principal bailleur de l'Institut congolais pour la conservation de la nature, considère que l'échelle à laquelle la conservation de la biodiversité agit comme levier de développement et de stabilisation dans l'une des régions les plus pauvres et conflictuelles au monde est un exemple pionnier pour sa vision dans son Green Deal.

La conférence de presse tenue le 16 octobre dans la bibliothèque du Centre Wallonie Bruxelles à Kinshasa, dans le cadre de du National Press Club- République démocratique du Congo (RDC), a permis à l'ambassadeur de l'Union européenne (UE), Jean-Marc Chantaigner, de confirmer le soutien de cette organisation au Parc national de Virunga (PNVi) pour la stabilisation et le développement de la RDC.

Après le film-documentaire sur le PNVi, qui constitue une carte de visite de cette aire protégée, qui présente ses avantages, ses atouts et ses défis, le chef de la délégation de l'UE en RDC, l'ambassadeur Jean-Marc Chantaigner a explicité l'apport de l'UE dans ce partenariat construit avec l'Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) dans le cadre de l'Alliance Virunga, qui est, selon lui, l'appui à la lutte contre l'insécurité et la lutte contre la pauvreté. « Il s'agit de valoriser ce parc, de valoriser les eaux qu'il couvre, l'économie verte, de créer des centaines des milliers d'emplois », a expliqué Jean-Marc Chantaigner.

A son tour, le directeur général de l'ICCN, Cosma Wilungula, a loué la maîtrise du sujet, de la biodiversité en RDC et du PNVi, de l'ambassadeur de l'UE. Cela, a-t-il relevé, démontre de l'intérêt alors que nombreux dans le pays n'ont pas fait cela, tout en étant enfants du pays.

Un partenariat pour lutter contre la pauvreté

Parlant de l'apport de l'UE dans la conservation de la biodiversité de la RDC, le pasteur Cosma Wilungula a affirmé que cette organisation européenne est un grand bailleur, sinon le principal, de l'ICCN. « Cela fait plus de trente ans que l'UE finance le PNVi. Elle nous a permis de répondre à la question la plus importante, celle de savoir ce que fait le PNVi pour la population », a souligné le directeur général de l'ICCN. Et de noter que l'UE a mis à la disposition de l'ICCN, un financement pour la population vivant en dehors de cette aire protégée, qui a permis de trouver des ressources alternatives pour cette population.

Le pasteur Cosma Wilungula a, en effet, rappelé que ce financement a donné au PNVi la possibilité de la création de près de cent-vingt mille emplois, considérée comme un atout majeur qui peut permettre de répondre à la question sur la création de l'emploi et de lutte contre la pauvreté. Pour le directeur général de l'ICCN, cette attention dans la conservation de la biodiversité constitue également un grand apport dans la lutte contre le changement climatique. Ces exposés ont permis aux professionnels de la presse présents à l'activité de poser des questions d'éclaircissement aux deux personnalités présentes dans la salle ainsi qu'aux deux autres intervenants qui étaient sur place, dans le PNVi, au Kivu.

L'Alliance Virunga, rappelle-t-on, est un partenariat qui réunit les autorités publiques, la société civile et le secteur privé liés géographiquement au PNVi autour d'une vision commune du développement durable et inclusif. Elle est également un programme de grande envergure qui entend valoriser de façon durable l'énorme potentiel de développement économique de cette aire protégée. L'Alliance Virunga poursuit trois objectifs que sont la conservation des ressources naturelles, la réduction de la pauvreté et la promotion de la paix. L'UE soutient, depuis plus de trois décennies, le PNVi et de façon plus intensifié depuis le lancement de l'Alliance Virunga.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.