Maroc: Coupe de la CAF - La Renaissance de Berkane décroche son premier titre africain

La RSB rejoint le cercle réduit des clubs marocains sacrés sur le plan continental

Rabat — La Renaissance de Berkane a remporté la Coupe de la Confédération africaine de football, après avoir pris le dessus sur les Égyptiens du Pyramids (1-0), lors d'une finale disputée, dimanche soir, au complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat.

Malheureux finalistes lors de la dernière édition de la compétition africaine face au Zamalek, les hommes de Tarik Sektioui ont réussi, cette fois, l'exploit de remporter leur premier titre africain et rajouter un cinquième pour le Maroc.

Déterminés à garder la coupe à la maison, les Oranges ont lancé les hostilités dès la 1è minute du jeu sur une tête de Mouhcine Iajour qui passe au dessus des cages égyptiennes.

Après un quart d'heure très serré entre les deux prétendants au titre, les hommes de Tarik Sektioui sont parvenus à prendre l'avantage par le biais d'Issoufou Dayo (15è), qui a touché le ballon après un cafouillage sur le tir de Mouhcine Iajour.

Les deux équipes, essayant de dominer le milieu de terrain, n'y sont pas allés de main morte lors de la première période, engendrant trois cartons jaunes pour les Berkanis et deux autres pour leurs adversaires.

A l'entame de la deuxième période, le club égyptien, à la recherche du but d'égalisation, a essayé de faire la pression sur les coéquipiers de Zakaria Hadraf mais sans succès.

Les Oranges, qui ont essayé de se ressaisir, ont créé une première occasion sur une balle arrêtée de Omar Namsaoui qui a failli trouver la tête de Mohamed Aziz, avant de rater une deuxième plus nette sur un tir de Hamdi Laachir, au dessus de la barre transversale.

A quelques minutes de la fin de la rencontre, alors que les esprits se sont échauffés, le milieu de terrain berkani Bakr El Hilali a écopé d'un carton rouge à la 89è minute après un tacle jugé violent par l'arbitre, qui a dû consulter l'assistance vidéo.

Les Berkanis, qui se sont faits peur tout au long de la rencontre, ont tenu bon face aux Égyptiens jusqu'au coup de sifflet final salvateur du Camerounais Alioum Néant.

La RSB devient ainsi le cinquième club marocain à décrocher le trophée de la Coupe de la CAF après l'AS FAR (2005), le FUS de Rabat (2010), le Maghreb Fès (2011) et le Raja Casablanca (2018) suivant la nouvelle formule de la compétition africaine, et le septième selon l'ancienne formule en comptant le Kawkab de Marrakech (1996) et le Raja de Casablanca (2003).

Une victoire marocaine qui nous console après la défaite du Wydad de Casablanca en demi-finale de Ligue des Champions face à un autre club égyptien, Al Ahly, en attendant l'exploit du Raja qui sera en déplacement dimanche prochain en Égypte pour croiser le fer avec un troisième club égyptien, le Zamalek, pour le compte de l'autre demi-finale de la prestigieuse compétition africaine.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X