Ile Maurice: Il poignarde sa compagne de 16 ans, mère de leur bébé de neuf mois

À peine ont-ils eu le temps de vivre en couple que c'est déjà la séparation et la dispute pour la garde de leur nourrisson se termine dans un bain de sang. La jeune femme, encore adolescente, a heureusement survécu au coup de couteau.

Elle est admise aux soins intensifs de l'hôpital SSRN à Pamplemousses depuis le dimanche 18 octobre après avoir été agressée à coups de couteau par son petit ami Darren Gateau, 25 ans. Selon les proches de l'adolescente de 16 ans, son état de santé se stabilise et elle se remet lentement. Poignardée dans le dos, elle a dû subir une délicate intervention chirurgicale. «J'ai pu parler aux médecins qui s'occupent d'elle. Ces derniers m'ont dit qu'elle a besoin de beaucoup de repos et d'éviter de la faire parler», relate le père de la victime, un chauffeur d'autobus âgé de 53 ans. Le quinquagénaire confie qu'il est toujours en état de choc après ce qui s'est passé.

Pour rappel, Darren Gateau, un soudeur habitant Pamplemousses, a agressé la mineure avec qui il a un bébé de neuf mois. C'est une dispute sur la garde du nourrisson qui serait à l'origine de l'agression. Le père voulait que le bébé vienne vivre avec lui alors que leur relation n'était plus au beau fixe. La famille de l'adolescente raconte que ce jour-là, Darren Gateau a demandé à cette dernière qui habite aussi Pamplemousses de venir le rejoindre. Le jeune homme allait lui remettre de l'argent pour acheter du lait pour le nourrisson. Les proches indiquent qu'ils avaient déconseillé à la jeune fille d'y aller.

«Nous lui avons dit de ne pas y aller. Lorsque le jeune homme a demandé à voir son bébé, nous n'avons pas accepté car il est de nature violente. On ne sait pas ce qui peut se passer. L'enfant vit avec nous, et nous n'avons pas accepté», confie la tante de l'adolescente. «Nous avons demandé à ma nièce de ne pas aller le voir. Mais elle est sortie quand même. Sa grand-mère et moi nous sommes allées la voir dans la rue. Darren s'énervait après elle. Nous sommes intervenus pour éviter que la situation ne dégénère. Il nous a bousculées et nous sommes tombées par terre. Il a ensuite agressé ma nièce», poursuit-elle.

La nouvelle s'est répandue comme une traînée de poudre dans la localité. C'est le père de Darren Gateau qui a conduit la victime à l'hôpital dès qu'on est venu lui annoncer l'incident qui s'est déroulé non loin de chez eux.

Chez les proches de Darren Gateau, c'est aussi l'incompréhension. Le jeune homme, qui a perdu sa mère, vit avec sa grandmère de 66 ans. Elle explique que Darren Gateau n'est pas de nature violente mais le couple se disputait simplement comme tous les couples. «La jeune fille avait l'habitude de venir chez moi avec le bébé mais depuis deux semaines, elle ne venait plus. Ils avaient l'habitude de se disputer comme dans tous les couples. C'étaient de simples discussions. Ensuite ils se réconciliaient. Mais lorsqu'ils se disputaient devant moi je leur demandais d'arrêter de se bagarrer. Je ne comprends pas ce qui a bien pu se passer ce jour-la», dit la sexagénaire. «Mo dir zot ki fer zot la ger koum sa zot enkor zen pa bon discuté koum sa», poursuit-elle.

Darren Gateau a comparu devant le tribunal de Pamplemousses, lundi, pour tentative de meurtre. Le couteau qui a servi à agresser l'adolescente a été retrouvé par les éléments de la National Coast Guard à Rivière-Citron à Pamplemousses après que le suspect a indiqué l'endroit où il s'est débarrassé de l'arme. Lors de son interrogatoire, il a expliqué aux enquêteurs qu'il n'avait pas l'intention de blesser l'adolescente, qu'il voulait juste lui faire peur.

L'enquête est menée par l'inspecteur Ramburrun sous la supervision de l'assistant surintendant de police Nucchedy

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.