Cameroun: Drame de Kumba - Kah Walla contredit René Emmanuel Sadi

Une salle de classe aperçue à travers la fenêtre d'une école située dans la région anglophone du Cameroun
25 Octobre 2020

Contrairement aux allégations du gouvernement camerounais, le cycle primaire du complexe scolaire privé Mother Francisca International Bilingual Academy a été créé depuis plusieurs années. "Ce qui a changé cette année c'est l'ouverture du cycle secondaire" a revélé Kah Walla ce dimanche dans un entretien accordé à la journaliste en exil Mimi Mefo Takambou.

Des propos qui rompent avec ceux du ministre camerounais de la communication. Samedi, René Emmanuel Sadi avait déclaré que "Il y a lieu de relever, pour le regretter, que le complexe scolaire privé « Mother Francisca International Bilingual Academy » n'a lancé ses activités qu'en ce début d'année scolaire 2020/2021, à l'insu des autorités administratives compétentes, et n'a pu bénéficier des mêmes mesures de protection que d'autres établissements scolaires du Département de la Mémé."

Villes mortes lundi, écoles ouvertes samedi

Les élèves victimes de l'attaque fréquentaient cette institution d'enseignement privé anglophone ce samedi 24 octobre 2020 en raison de l'opération ville morte qui a lieu à Kumba tous les lundis. "Certaines écoles ouvrent leurs portes le samedi afin de rattraper le retard dû à la fermeture du lundi en raison des villes mortes de chaque lundi" aindiqué Kah Walla, une femme politique originaire de Kumba.

Plusieurs témoins du drame ont déclaré que les assaillants étaient vêtus de treillis militaires. Kah Wallah a indiqué qu'il est difficile pour l'instant d'affirmer que les secessionistes se seraient emparés des attributs de l'armée nationale.

Le premier bilan établi par le gouvernement camerounais à la suite de ce drame fait état de :

- six (06) élèves assassinés, soit cinq (05) filles et un (01) garçon, tous âgés entre neuf (09) et douze (12) ans ;

- treize (13) blessés, soit dix (10) filles et trois (03) garçons, dont sept (07) cas avérés préoccupants.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.