Sénégal: Projet énergie de l'OMVG - Le poste de Tanaf livré en mars 2021

24 Octobre 2020

Le poste de transformation et d'interconnexion électrique de Tanaf actuellement en chantier dans le cadre du projet énergie de l'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (Omvg) pourrait être la première infrastructure réceptionnée par les responsables de ce projet.

S'exprimant hier, vendredi 23 octobre, en marge de la visite de presse organisée par les responsables de l'Omvg Sénégal, les responsables de ce chantier évaluant le niveau actuel des travaux à 70% ont fixé le délai de livraison de cette infrastructure au mois de mars prochain.

Après les régions de Kaolack, Kaffrine, Tamba et Kédougou, c'est au tour de l'ancienne capitale de la Casamance, Sédhiou, d'accueillir hier, vendredi 23 octobre, la visite de presse des chantiers du projet énergie organisée par les responsables de l'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (Omvg).

En compagnie du sous-préfet de Simbandi Brassou, Ousmane Sané, la délégation s'est rendue sur le site de construction du poste de transformation et d'interconnexion de Tanaf non loin de la Rn 6. Sur place, la délégation a pu constater l'état d'avancement des travaux dont le niveau est estimé par les responsables du chantier à 70%. D'ailleurs, prenant la parole pour faire la présentation du chantier, André Badara Sène, un des responsables de l'entreprise Aecom, ingénieur conseil dans le cadre de ce projet énergie de l'Omvg, a fixé la date de livraison du poste au plus tard au mois de mars 2021. Une nouvelle qui n'a pas laissé indifférents le sous-préfet et le maire de la commune Simbandine Brassou, Malamine Cissé.

Prenant la parole à la suite du responsable de l'Aecom, le chef de l'exécutif dans cet arrondissement, Ousmane Sané, a jugé « impressionnant » le rythme de travail en dépit des perturbations liées à la pandémie de la Covid-19 mais aussi aux fortes pluies enregistrées cette année dans la localité. « Nous avons été vraiment impressionnés par la rapidité avec laquelle les entreprises travaillent sur ce site. Je rappelle que l'année dernière, lors de notre visite, au mois de septembre, il n'y avait rien sinon quelques cavités et des matériels destinés à ce poste. Avec ce que nous avons vu aujourd'hui, je peux vous dire que nous avons bon espoir que les délais seront respectés pour le grand bonheur des habitants de cette localité», a estimé le sous-préfet.

Pour ce qui est de l'impact, le démarrage de ce poste va non seulement booster l'économie locale par des nouvelles activités comme la menuiserie métallique et aussi d'autres activités nécessitant d'une forte tension électrique». Mais aussi contribuer au renforcement de la sécurité surtout la lutte contre le vol du bétail, « un véritable fléau dans la localité ».

Abondant dans le même sens, le maire Malamine Cissé, tout en se félicitant lui aussi de l'état d'évolution du chantier de ce poste, a toutefois invité les responsables du chantier à ne pas baisser de rythme de travail. Mieux, il les a même exhortés à augmenter la cadence du travail de ce poste qui va donner de nouvelles perspectives à ses administrés. Sur le site, nous avons trouvé effectivement un paysage qui s'est radicalement métamorphosé. Sur le terrain de quatre (04) hectares de terrain nu que nous avons laissé lors de notre visite au mois de septembre de l'année 2019, des bâtiments et des équipements usuels électriques dont des réacteurs, des transformateurs se disputent l'espace.

PROJET ENERGIE DE L'OMVG A TANAF : Ousmane Sané tance les entreprises sur le non-respect de la Rse

S'exprimant également hier, vendredi 23 octobre, en marge de la visite de presse organisée par les responsables de l'Omvg sur les chantiers de construction du poste de transformation et d'interconnexion électrique de Tanaf, le sous-préfet de l'arrondissement de Simbandi Brassou n'a pas été tendre avec les responsables des entreprises engagées sur ce lieu. Ousmane Sané accuse en effet ces derniers de ne pas s'acquitter de leur devoir de responsabilité sociétale vis-à-vis des administrés de son arrondissement. Il a ainsi déploré l'absence de l'ensemble des entreprises intervenant dans le cadre de ce projet de l'Omvg dans sa localité dans l'effort de guerre contre la Covid-19.

Poursuivant son propos, il a rappelé à ces derniers de s'acquitter de leur devoir de responsabilité sociétale. « Je suis au courant de tout ce qui se fait dans le cadre de ce projet au niveau des autres localités bénéficiaires. Je tiens à dire de vive voix qu'ici, on n'a pas le même traitement qu'ailleurs. La responsabilité sociétale de l'entreprise est un devoir pour toute entreprise. Cela doit donc être une de vos priorités, il faut que la population locale sente votre présence. Mais cela n'est pas encore le cas. Même durant la période d'organisation de la riposte contre la Covid19, je n'ai pas senti l'engagement des entreprises intervenant sur ce site aux côtés de la population locale. Je suis le président du comité local d'organisation de la riposte mais, je n'ai vu aucune action venant d'une des entreprises. Il fallait que je le dise ici pour être franc avec moi-même mais aussi avec les populations locales dont nous sommes dépositaires des revendications ». Prenant la parole à la suite, Dior Dia, responsable de la communication de l'Omvg Sénégal a promis une solution en concertation avec les responsables des entreprises.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.