Congo-Kinshasa: ExEtat 2020 - Les élèves finalistes des options techniques s'impatientent

Les jours passent mais, ils ne ressemblent pas. Chez les finalistes des sections techniques l'attente est devenue très longue, quant à la publication de leurs résultats consécutifs à la dernière session d'Examen d'Etat. Dernièrement, à N'djili, les élèves de ces sections techniques sont passés aux actes. Ils sont descendus dans une école et puis, ils ont contraint les élèves d'autres classes montantes à sortir dans la rue en guise de pression envers les autorités du pays pour la publication rapide de leurs résultats. Ici, Willy Bakonga, le Ministre de l'Epst, est la cible de toutes les flèches. Des élèves l'accusent de lassitude, pour n'avoir pas tenu parole. Tantôt, il parlait de deux semaines. Alors que le délai est dépassé, il en appelle maintenant à la patience. Les élèves se disent perdus...

Il y a de cela deux mois que les finalistes du secondaire ont présenté leurs épreuves d'examen d'Etat.

D'ailleurs, c'est depuis le mois de septembre que les résultats partiels de trois provinces (Kongo central, Kinshasa et le Haut-Katanga) ont été publiés. Et depuis, il n'y a plus rien eu. Par contre, c'est le silence total. Cette phase d'attente, si longue soit-elle, inquiète les élèves finalistes ainsi que leurs parents.

C'est dans l'une des écoles se situant dans la commune de N'djili que les finalistes des options techniques ont eu à faire recours à la force, en faisant sortir les élèves des classes montantes pendant les heures des cours en leur disant tant que leurs résultats ne seront pas publiés, eux également n'auront pas d'accès aux cours.

Et pour calmer la situation, la police a dû intervenir en tirant des balles en l'air pour faire peur et disperser ces élèves fatigués d'attendre la publication de leurs résultats.

«Nous voulons juste connaître nos résultats, nous sommes fatigués d'attendre parce que là nous ne savons plus que faire. Bientôt, ce sera déjà la rentrée académique. Mais, nous jusque-là toujours pas de suite. Nous demandons au Ministre de l'Epst de résoudre notre cas le plus vite que possible », a déclaré en substance l'un des ces finalistes en colère.

Il y a lieu de rappeler que depuis le 9 octobre dernier, Willy Bakonga, Ministre de l'Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), avait, pourtant, expliqué que « pour les options techniques, il y a deux parties. D'un côté, il y a une épreuve à choix multiples et, d'un autre, il y a une épreuve à questions ouvertes.

Ces derniers sont, disait-il, des examens à corriger manuellement. C'est pour cette raison-là qu'il y a un petit retard dans la publication».

Ce même jour-là, il avait eu à confirmer que la publication des résultats de l'examen d'Etat (options techniques) aurait lieu dans deux semaines et il appelait à la patience, tous ces élèves finalistes victimes de ce retard.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.