Cote d'Ivoire: Présidentielle/ Désobéissance et boycott actif - Une semaine décisive commence

(Illustration) Vue du Plateau, le quartier d'affaires d'Abidjan, dans la baie de Cocody.

Depuis août 2020 que l'opposition ivoirienne dénonce des irrégularités dans le processus électoral, le gouvernement n'a pas daigné faire face pour ramener la confiance et la sérénité. Jour après jour, les recommandations de cette opposition sont restées sans suite.

Celles de la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples également. Semaine après semaine, l'on a assisté à un pourrissement de la situation. Refus de retirer la candidature d'Alassane Ouattara, non à la réforme de la Commission électorale indépendante, niet à la recomposition du Conseil constitutionnel de la part du pouvoir.

Conséquences, l'opposition a lancé la désobéissance civile, suivie du boycott actif qui paralyse le pays depuis quelques semaines et dont l'apothéose se joue conformément au calendrier électoral.

En effet, si le samedi 31 octobre est considéré comme la date de l'élection présidentielle, cette semaine qui commence aujourd'hui, lundi, déroule les derniers jours pour atteindre cette date.

Aussi, cette semaine devient-elle décisive. Que vont démontrer les plateformes de l'opposition qui continuent de manifester ? Mettront-elles tout en œuvre pour que l'élection ne se tienne pas ce samedi ?

Que dire de Guillaume Soro qui martèle encore et encore que l'élection présidentielle n'aura pas lieu ce 31 octobre 2020 ? C'est vraiment peu que de dire que cette semaine qui commence est décisive.

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.