Sénégal: Ziguinchor - Les sinistrés attendent encore la concrétisation du plan Orsec

24 Octobre 2020

La pause ou la fin de l'activité pluviométrique ces derniers jours a imprimé un sentiment de soulagement chez les populations sinistrées des inondations de la région de Ziguinchor. L'heure est au recensement des impactés pour une aide de l'Etat. Les eaux de pluies qui avaient élu domicile dans certaines zones comme les écoles disparaissent à la faveur de cette vague de chaleur qui sévit depuis quelques jours.

Certes, le phénomène des écoles et maisons inondées n'est pas très patent dans cette partie sud du pays, mais les dégâts causés par ces pluies sont très perceptibles. Quelques semaines après le déclenchement du Plan ORSEC, la situation s'améliore dans ces zones. Mais les impactés attendent toujours l'aide de l'Etat. Le matériel arrivé et stocké dans les hangars du Port de Ziguinchor n'est pas encore acheminé dans les zones impactées.

Dans l'arrondissement de Niassya, qui a connu un nombre important de dégâts causés par les pluies, les opérations de recensement se poursuivent pour faire un dispatching en fonction de l'ampleur des dégâts. Pour le Maire de la Commune de Niassya, Mamadou Diallo, la répartition du matériel et de l'aide financière se fera en fonction des dégâts. «Le quota est arrivé au niveau régional. Le sous-préfet de l'arrondissement de Niassya a reçu déjà la clé de répartition. Nous, à notre niveau, nous sommes en train de faire un deuxième recensement qui consiste à faire une classification des dégâts : les maisons effondrées, les maisons avec pans de mur effondrés, celles qui montrent des fissures et celles qui se sont affaissées... Nous avons enregistrés plus de 200 maisons en difficultés parmi lesquelles une dizaine complètement rasées».

En attendant l'arrivée de l'aide, les sinistrées qui ont pu bénéficier de l'aide et l'assistance d'ONG, de bonnes volontés, vivent «dignement» leur triste sort. Des populations sinistrées qui n'ont pas voulu aller dans les écoles et autres centres ont préféré être hébergées par les parents ou voisins, conformément aux réalités sociologiques de la zone. Et à quelques deux semaines de la rentrée scolaire, la situation s'améliore nettement dans certaines écoles frappées par les inondations.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.