Mali: Jean-Yves Le Drian au pays, première visite depuis le coup d'État

Jean-Yves Le Drian, ministre de la défénse française en compagnie de soldats.

Le ministre français des Affaires étrangères se rend ce dimanche au Mali pour une visite de deux jours. C'est la première visite d'une autorité civile française depuis le coup d'État du 18 août. Le chef de la diplomatie française aura des entretiens notamment avec le président de la transition et son Premier ministre Moctar Ouane. Paris veut parler de paix, de sécurité, mais également apporter son soutien à la transition.

Le ministre français des Affaires étrangères vient au Mali pour réaffirmer la volonté de son pays d'accompagner la transition politique. Dans ce cadre, au cours de son séjour, il signera plusieurs conventions de coopération, dans le domaine de la fourniture d'eau potable aux populations ou encore pour aider à l'autonomisation des femmes.

Mais en faisant ce déplacement, le ministre veut faire passer un message : comme d'autre partenaires, Paris reste vigilant sur la durée de la transition, dix-huit mois, et le respect des engagements pris par l'État malien auprès de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao). Pendant la transition, on ne peut pas tout faire, il faut aller à l'essentiel, notamment créer les conditions d'organisations d'élections transparentes.

Jean-Yves Le Drian aura des entretiens avec le président de la transition, Bah Ndaw, avec le vice-président (si celui-ci est revenu de l'intérieur du pays) et avec le Premier ministre Moctar Ouane. La paix et la sécurité sur le territoire malien seront également au menu des discussions. La France compte plus de 5000 soldats au Mali et dans d'autres pays du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.