Guinée: Labé les forces de l'ordre gardent la grande mosquée Karamoko Alfa mo Labé

25 Octobre 2020

Labé les forces de l'ordre gardent la grande mosquée Karamoko Alfa mo Labé

Alors que la CENI à livré les résultats provisoires dont elle dispose concernant le scrutin du 18 octobre dernier, le pays est partagé entre rires et larmes.

Dans le camp des jaunes la liesse à suivi la déclaration du président de la CENI tandis que pour l'opposition, les morts s'enchaînent et la violence des FDS n'est égale qu'à leur brutalité.

Rien n'échappe à la barbarie des hommes en tenue qui se comportent dans les villes acquises à l'opposition comme en territoire conquis.

Mercredi Madiou Diallo, môme de trois ans est fauché par une balle en jouant innocemment dans la cour familiale, vendredi soir un nourrisson de 14 mois se prend une balle dans la cuisse.

Ce samedi, lors de la prière du Maghreb, des agents en tenue ont fait le siège de la grande mosquée caressant les fidèles venus prier d'abord verbalement en lançant avec insistance:

<> et en invectivant avant de projeter deux grenades lacrymogènes dans la maison de Dieu sous le regard impuissant et médusé du grand imam.

Pour rappel, la veille visant un des fils du président de la fondation Karamoko Alfa, les forces de l'ordre ont attaqué son domicile qui est aussi continu à celle de son leader religieux de père.

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.