Madagascar: Respect des mesures sanitaires - Renforcement du contrôle à Analamanga

Retour à la normale à Tana. Dernièrement, les tananariviens ne semblent plus se soucier des gestes barrières et des mesures sanitaires contre le Coronavirus. Les dispositions annoncées lors de la dernière émission spéciale du président de la République semblent être complètement ignorées.

Dans les rues de la capitale, beaucoup ne portent plus de masque. En outre, la distanciation sociale n'est plus respectée ni dans les marchés des quartiers, ni même dans les taxis-be et les autres transports en commun. Durant le week-end, les tananariviens sortent de la région et se rendent à Toamasina ou encore à Foulpointe, sans se soucier des mesures sanitaires. Nul n'ignore pourtant que les dernières statistiques au sujet de la Covid-19 révèlent encore des cas de Coronavirus à Antananarivo. 158 nouveaux cas ont été recensés durant la période du 17 au 23 octobre.

Arrêté. Pour éviter les risques d'une deuxième vague de Coronavirus, le Préfet de Police d'Antananarivo a émis un arrêté visant le renforcement du respect des gestes barrières et des mesures sanitaires au niveau de la région Analamanga. Cette décision a été prise à l'issue de la réunion des autorités qui s'est déroulée ce week-end. Cet arrêté prévoit des sanctions telles que les travaux d'intérêt général pour les récalcitrants et l'arrestation de toutes les personnes qui ne portent pas de masque. Des sanctions sont également prévues pour les taxis-be, les bars, les karaokés et restaurants où l'on constate le non-respect des gestes barrières. Par ailleurs, les rassemblements publics de plus de 200 personnes restent interdits à Analamanga. Reste à savoir si la Préfecture de Police prendra aussi des dispositions concernant certaines églises qui accueillent plus de 200 fidèles pendant les cultes.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.