Ile Maurice: Angus Road - «Le silence de Pravind Jugnauth le rend coupable» dit Ramgoolam

Après la rencontre des leaders des partis de l'opposition le lundi 26 octobre, Arvin Boolell, Paul Bérenger, Xavier Duval et Navin Ramgoolam ont animé un point de presse. Plusieurs sujets, dont l'affaire Angus Road, les élections villageoises et la Mauritius Investment Company (MIC), entre autres, ont été abordés.

«Avan piblikasion vidéo la, Pravind Jugnauth ine ménacé. Li enn kapon» a lancé Navin Ramgoolam. Son silence, poursuit-il, le rend coupable. Selon le leader du PTr, cette affaire est loin d'être finie car lors de la prochaine rencontre prévue le samedi 7 novembre, ce sujet sera au cœur des discussions. «Nous avons d'autres informations. J'ai des détails que je dois confirmer» a-t-il dit.

Parlant des élections villageoises, il a fait savoir qu'une stratégie pour ne pas diviser les votes sera dégagée. Xavier Duval a fait remarquer que Landscope Mauritius procède a un recrutement de

2 000 personnes pour une campagne de nettoyage. «Cela coïncide avec la campagne électorale. Li kler ki sa, cé enn bribe élektoral» a-t-il ajouté.

Les leaders ont aussi demandé qu'il y ait plus de transparence dans le fonctionnement de la MIC. «Certes, il y a des compagnies qui ont besoin d'aide, mais nous avons des informations que des proches du pouvoir, qui sont dans l'immobilier, ont déjà fait une demande d'aide. Le manque de transparence peut donner lieu à des abus et à la corruption.» Concernant la situation dans le pays, Xavier Duval a tenu à rappeler que les chiffres de ceux qui ont perdu leur emploi et le nombre de chômeurs enregistrés ne sont pas la même chose. «Il y a environ 129 000 chômeurs à Maurice» a-t-il dit. Cette situation, a renchéri Arvin Boolell, est catastrophique. «Nous sommes au bord d'une explosion sociale.»

Il a aussi été question d'une prochaine réunion de travail entre les parlementaires de l'opposition prévue le vendredi 30 octobre. Une demande a été faire au Speaker pour que cette rencontre ait lieu dans l'enceinte du Parlement. «Il serait souhaitable que le Speaker donne son feu vert. Si à lavey rentré parlmentèr, nou pa kapav al planifié nou travay dan Parlment, li inakseptab» a fustigé Paul Bérenger.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.