Algérie: Le référendum constitutionnel marquera le changement et renforcera les fondements d'un Etat moderne

Oran — Les quotidiens paraissant à Oran ont souligné dans leur édition de lundi que le projet d'amendement de la constitution, proposé à un référendum le 1er novembre, marquera le changement auquel "aspire le peuple Algérien et renforcera les fondements d'un Etat moderne".

« Ouest Tribune », sous le titre « parachever une longue mobilisation », écrit que « la constitution future n'est venue que pour concrétiser les principales revendications du Hirak et leur donner une assise juridique gravée dans le marbre. »

« La nouvelle constitution permettra de doter le pays d'un nouveau mode de gestion à tous les niveaux, qui consacrera la rupture avec les pratiques de l'ancien système, en mettant le citoyen au centre de toutes les politiques des gouvernants», relève le journal, soulignant que « les citoyens sont appelés à parachever leur longue mobilisation née un certain 22 février 2019, en se prononçant pour ce qui serait le socle de l'édification de la Nouvelle Algérie, fondée sur la justice sociale et l'équité des chances entre tous les enfants du pays. »

De son côté, le quotidien « Cap Ouest », dans un article intitulé « la constitution du rassemblement et de l'avenir », estime que « cette charte apportera davantage de droit au citoyen en général, à l'investisseur et au porteur de projet en particulier. Une constitution qui donnera une place à la société civile dans les prises de décisions, et une voix aux Algériens déshérités qui vivent dans les zones d'ombre.»

Cette nouvelle constitution « barrera la route aux oligarques, aux corrupteurs et aux autocrates » affirme encore le journal, estimant que «cette date du 1er novembre, constitue une suite à la présidentielle du 12 décembre 2019, deux échéances cruciales et démocratiques qui n'auraient jamais pu être concrétisées sans le Hirak du 22 février. »

« El Djoumhouria », a quant à lui réservé une bonne place à l'intervention du Premier ministre Abdelaziz Djerrad, à la télévision et à la radio nationales, dans le cadre de la campagne référendaire.

« L'amendement constitutionnel marque la réconciliation de l'Algérie avec elle-même, avec son histoire et avec les aspirations de ses enfants, ainsi que la remise sur les rails de notre pays après les dérives des dernières années, qui ont failli détruire la cohésion de l'Etat et de ses institutions», a déclaré le Premier ministre.

En pages intérieures, le journal a publié les impressions d'universitaires et de citoyens de la wilaya de Mostaganem qui ont mis en exergue l'importance du référendum du 1er novembre dans l'avènement de l'Algérie nouvelle.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.