Guinée: Une mission de bons offices en Guinée

Cellou D. Diallo
26 Octobre 2020

Des émissaires de l'ONU, de l'Union africaine et de la Cédéao, sont en Guinée. Ils vont essayer d'apaiser la tension liée à la victoire controversée d'Alpha Condé.

La visite des émissaires de l'ONU, de l'Union africaine (UA) et de la Communauté de développement de l'Afrique de l'ouest (Cédéao) survient après les violences liées à la réélection contestée du présidentAlpha Condé.

Parmi les membres de la délégation de cette "mission diplomatique préventive", figurent le président de la Commission de la Cédéao, Jean-Claude Kassi Brou, et le représentant spécial de l'ONU pour l'Afrique de l'ouest, Mohamed Ibn Chambas.

Selon les résultats provisoires annoncés samedi par la commission électorale (Céni), Alpha Condé, 82 ans, a gagné la présidentielle du 18 octobre avec 59,49% des voix, remportant ainsi un troisième mandat controversé, face à Cellou Dalein Diallo, 68 ans, qui s'était proclamé vainqueur du scrutin avant la publication des résultats et qui a obtenu 33,5% des suffrages selon la Céni.

Par ailleurs, le Front national de défense de la Constitution (FNDC), appelle ce lundi, à une manifestation pour protester contre le troisième mandat du président Alpha Condé.

Dans un communiqué, le parti de l'opposant Cellou Dalein Diallo, affirme que "le bilan provisoire des exactions de ces derniers jours est de 27 morts et près de 200 blessés par balles", tandis qu'un bilan officiel a fait état de dix morts, sans qu'il soit possible d'obtenir un bilan de ces violences de source indépendante.

Les manifestations ont baissé dimanche à Conakry, mais les forces de l'ordre bouclaient toujours le domicile de l'opposant Cellou Dalein Diallo empêchant les journalistes de s'y rendre, selon l'AFP.

Selon des sources diplomatiques, les émissaires présents sur place, doivent quitter Conakry mardi matin.

Écoutez l'analyse du sociologue Ahmed Diémé. Il est Consultant indépendant et directeur de SASCOM (Sahel Stratégie Communication) et il explique comment l'ancien opposant Alpha Condé en est venu à devenir ce qu'il combattait lui-même par le passé.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.