Congo-Kinshasa: Les délestages rendent la vie des petits commerces difficile à Kinshasa

La Société nationale d'électricité a justifié les délestages prolongés par des pannes au niveau des barrages hydroélectriques d'Inga intervenus ces derniers mois. Des réparations sont en cours mais en attendant dans les quartiers, les esprits s'échauffent. L'impact sur les petits commerces est énorme.

« Ici, il fait noir, il n'y a pas d'électricité ». Dans un cybercafé du quartier animé de Matonge à Kinshasa, un vieux générateur tourne à plein régime à l'entrée : « On récolte peu, mais on fait beaucoup de dépenses pour acheter rien que le carburant. Sans l'électricité, on ne gagne rien ».

Le courant passe mal avec la Snel

Le gérant du cybercafé confirme et s'emporte contre la Société nationale d'électricité : « La Snel passe à tout moment, même s'il n'y a pas d'électricité. Et elle vient avec des bêches pour couper le courant au cas où on n'a pas honoré une facture. Même s'il n'y a pas de courant, ils vous demandent de payer la facture ».

Il y a un réparateur sur les marches qui bataille avec une imprimante et un jeune diplômé au chômage qui va tenter sa chance à la loterie pour obtenir une carte verte et aller vivre aux États-Unis : « Cela empêche beaucoup les activités, parce que tout marche avec l'électricité. S'il n'y a pas d'électricité, même le cybercafé ne fonctionne plus bien. Aller ailleurs, je n'ai jamais vu l'Europe ou les États-Unis, il y a de l'électricité permanente ».

Le cybercafé situé à côté a fermé ses portes. Sans doute à cause des problèmes d'électricité, explique un voisin.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.