Madagascar: Messe de Requiem - Toliara se remémore Frère Romain

L'instigateur du rythme discipliné des écoles sacrées cœur de Toliara et d'Antanimena a été remémoré samedi dernier à Toliara.

Une cérémonie simple. Près de cent cinquante personnes sont venues assister à la messe de requiem de Frère Romain Bruno Legaré, le frère bâtisseur. Il a été très connu dans les écoles sacrées cœur d'Antanimena et de Toliara. Il a rendu son dernier souffle le 30 septembre dernier au Canada. Le stade « Aloalo » du collège sacré cœur de Tsianaloka a abrité une messe de mémoire, samedi. L'Education en tant que fer de lance du frère et le plus beau des héritages qu'il a laissés, a été rappelée dans les discours de l'actuel frère directeur du collège sacré cœur Tsianaloky, de même que les disciplines inculquées ainsi que les diverses réalisations qu'il avait accomplies de son vivant. Frère Romain était arrivé à Toliara en 1980.

Les infrastructures sportives du collège sacré cœur de Toliara et surtout l'Asco (Association Sacré Cœur Omnisports) ou encore la création de l'AGE (Assemblée générale des élèves) sont à mettre à l'actif du frère. Selon un ancien élève, les élèves à cette époque ont été jugés en manque de distraction par le frère, qu'il avait créé des activités parascolaires (Asco Music, Handball, Volleyball, basketball, Athlétisme, Karaté, Aikido, Boxe, Fanfare, Danse, Majorette, club Vintsy, club de ping, groupe de prière, de théâtre). Il créa un laboratoire de langue et un laboratoire de photo, et parraine même des élèves. Il quitta Toliara en 2001 pour créer le « village de l'amitié » à Ambatolampy.

Relèves

Les traces laissées par frère Romain restent dans les mémoires. « C'était un monument. Les infrastructures pédagogiques laissées par Frère Romain sont gigantesques. Nous avons senti et vécu les manières dont il avait entreprises pour faire régner la discipline » souligne Rivo Pascal, de la promotion Aina (1988- 1989). Donatien Tiverne, ancien élève ayant contribué à la préparation de la messe de requiem regrette juste que peu ont répondu à l'appel. « Les principaux organisateurs sont les frères du collège. Mais une dizaine d'anciens élèves se sont mobilisés pour les aider dans la préparation. Des communications ont été organisées depuis à peu près trois semaines mais peu nous ont donné la main. La plupart travaillent en dehors de Toliara » explique-t-il.

Néanmoins, le groupe Facebook des anciens du collège sacré cœur de Tsianaloky enregistre quelques deux milles individus. Des anciens élèves pensent toutefois à chercher d'autres manières de perpétuer les réalisations du frère Romain Legaré et surtout les valeurs de l'Education qu'il a laissées. La création d'un nom de rue qui portera son nom est en projet. « C'est surtout une question d'état d'esprit pour que le nom du frère dure pendant des générations » finit Donatien Tiverne.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.