Gabon: Laure Olga Gondjout et ses « Instants de vie - Omar Bongo, Les miens et le monde ».

26 Octobre 2020

Laure Olga Gondjout (LOG), l'ancienne proche collaboratrice de feu Omar Bongo Ondimba vient de faire paraitre son premier ouvrage « Instants de vie : Omar Bongo, Les miens et le monde ». Il a paru aux éditions Tabala et a été officiellement présenté le 02 octobre 2020 à Abidjan, capitale de la Cote d'Ivoire.

Dans cette œuvre autobiographique, l'auteure a aussi choisi de réhabilité la mémoire de son ancien patron. Elle a, par cette occasion, convoqué la mémoire du défunt pour appeler (rappeler) ses leçons de vie, ses actions de paix et ses stratégies de médiations à travers le monde. L'ouvrage a été préfacé par l'ancien président sénégalais Abdou Diouf et la journaliste Denise Epoté dont les interviews ont été réalisées par la journaliste et écrivaine, Djeynab Hane Diallo.

« Instants de vie : Omar Bongo, Les miens et Le monde » est un ouvrage biographique de 240 pages. L'auteur a choisi le format interview avec la journaliste et écrivaine, Djeynab Hane Diallo. L'enfantement de cette œuvre biographique, aux dires de son auteure, n'a pas été chose aisée. « Je me suis armée de courage. J'ai dû par moment, faire face à des dilemmes. Que dire ? Pourquoi le dire ? Ou dois-je dire et ne dois-je pas dire ? » s'interroge t-elle.

Laure Olga Gondjout dit s'être livrée au devoir de mémoire pour la postérité. C'est pour cette raison qu'elle a voulu être elle-même, l'auteure de ses propos. Aussi, dit-elle avoir écrit en toute responsabilité. « Je me devais de restaurer l'image de marque, la vision et la pensée politique d'Omar Bongo Ondimba. Une vision de la paix et du développement. Nous devons consacrer toutes nos énergies à la paix pour que cette paix devienne un ingrédient au développement » affirme t-elle.

L'ancien Médiateur de la République gabonaise se considère, sans prétention aucune, comme l'une des gardiennes du temple Gabon. Aussi convie-t-elle, à chacun et à tous, à le préserver et à le bâtir.

Elle invite d'autres à emboîter le pas. Pour Laure Olga Gondjout, l'histoire de l'Afrique doit être écrite par des Africains eux-mêmes, par ceux qui l'ont vécue. « C'est peut-être ainsi que nous apprécierons notre Afrique, que les jeunes apprécieront pour l'Afrique et œuvreront pour le continent » insiste t-elle . Au regard de ce qui précède, l'on comprend aisément avec Alain Foka et ses Archives d'Afrique que " Nul n'a le droit d'effacer une page de l'histoire d'un peuple, car un peuple sans histoire est un monde".

A la quatrième de couverture, la journaliste Djeynab Hane Diallo affirme que celle qui se déclare " en réserve de la République" n'a pas dit son dernier mot.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.