Gambie: Le député de Jokadu change de camp, il adhère au parti du NPP

26 Octobre 2020

Le Député du Congres Démocratique Gambien (GDC) représentant la localité de Jokadu, l'Honorable Salifu Jawo, a déclaré son allégeance au Parti National du Peuple (NPP) du Président Adama Barrow. Il reproche à son ancien parti le manque d'égard, de considération et de respect pour la Loi Suprême du pays.

Lors d'une conversation téléphonique avec le journal The Point, l'Honorable Membre de l'Assemblée Nationale a déclaré:" J'ai décidé d'adhérer au Parti National du Peuple car la Loi portant Amendement du Fonctionnement des Gouvernements Locaux offre cette possibilité aux conseils municipaux. J'ai apporté mon soutien à cette loi et cela a été la cause de mes difficultés au sein du parti. Ils ont affirmé que la loi était préjudiciable aux intérêts des Membres de l'Assemblée Nationale émanant du Congres Démocratique Gambien. J'ai alors rappelé a leur attention l'Article 911 (d) de la Constitution"

Il a ajouté: "Nous sommes tous des membres indépendants dans nos parties, et pour cette raison huit membres du Parti Démocratique Uni ont été expulsés mais cela n'a pas conduit à leur évincement de l'Assemblée Nationale. Mon intention d'accorder les mêmes libertés et possibilités aux conseillers municipaux s'est heurté à l'opposition de mon parti."

En tant que représentant du peuple, il a expliqué qu'il ne représente pas un seul parti au Parlement, précisant qu'il représente les intérêts du pays entier et non pas les intérêts d'un seul parti politique.

Il a déclaré que c'est la raison pour laquelle le Congres Démocratique Gambien le soupçonnait de collusion avec le Parti National du Peuple. Selon lui, le Congres Démocratique Gambien a déclaré qu'il était dorénavant un Membre de l'Assemblée Nationale affilié au Parti National du Peuple.

" J'ai également voté contre le Projet de la Nouvelle Constitution car ne correspondant pas aux intérêts suprêmes de la nation. Il existe plusieurs clauses obscures dans le Projet de Nouvelle Constitution qui auraient causé maintes incompréhensions si nous avions procédé à la promulgation officielle de la loi. Nous avons donc estimé qu'il était plus prudent de rejeter ce projet de loi car le peuple, en plaçant sa confiance en nous, nous accorde l'opportunité et le privilège de défendre et protéger ses intérêts. J'ai donc accompli mon devoir."

Le représentant de Jokadu a déclaré que le Congres Démocratique Gambien (GDC) ne lui a pas officiellement reproché son adhésion au Parti National du Peuple (NPP) tout comme il n'a pas officiellement informé le GDC de son affiliation au NPP.

Dorénavant, a-t-il ajouté, il apportera son soutien et son appui au parti de son choix dans la mesure où ce sera dans l'intérêt supérieur de ses électeurs.

" Et c'est la raison pour laquelle j'adhère aujourd'hui au Parti National du Peuple pour la nomination du candidat à la prochaine élection municipale de Kerr Jarga. J'apporte mon soutien total au Parti National du Peuple, et les habitants de la localité de Jokadu sont heureux de mon choix. J'ai reçu beaucoup d'appels de soutien et d'encouragement ces derniers jours. J'ai informé ma famille et mes proches de ma décision d'adhérer au Parti National du Peuple au cours d'une réunion hier. Ils m'ont accordé leurs bénédictions et encouragements. Maintenant, je vais informer mes supporters et sympathisants sur l'internet et les réseaux sociaux.

Plus de: The Point

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.