Congo-Brazzaville: Covid-19 - Les encadreurs des centres d'éducation non formelle édifiés sur le respect des gestes barrières

Après le lancement de l'année pédago-andragogique, la direction générale de l'alphabétisation et de l'éducation non formelle a organisé, le 24 octobre, un séminaire de formation sur le respect et l'application des mesures barrières contre le coronavirus, à l'endroit des encadreurs des structures sous-tutelles.

Animé par les experts de la santé, ce séminaire a regroupé cent-cinquante participants dont soixante-quinze à Brazzaville et soixante-quinze autres à Pointe-Noire.

Ce moment d'échange qui consiste à renforcer la résilience du système éducatif non formel face à la crise sanitaire due à la pandémie à coronavirus a, en effet, permis aux participants de réactualiser leurs connaissances sur la mise en œuvre des gestes barrières contre le coronavirus dans l'exercice de leurs fonctions.

« Aujourd'hui, nous avons appris des nouvelles choses concernant le coronavirus. Au sortir de du séminaire, nous nous sentons capables de dispenser les cours en respectant rigoureusement les mesures de lutte contre la pandémie », a déclaré une participante ayant requis l'anonymat.

Pour lier la théorie à la pratique, la direction générale de l'alphabétisation et de l'éducation non formelle a installé differents centres, grâce à un financement de l'Etat japonais, des dispositifs de lutte contre le coronavirus, à savoir, des citernes d'eau, du matériel de lavage de mains, des gels hydroalcooliques, des masques de protection, des affiches et autres kits de protection. Une manière d'éviter que les lieux d'apprentissage ne soient pas des foyers de contamination de la Covid-19.

« Le gouvernement japonais qui finance via l'Unicef, le projet d'autonomisation des jeunes, en dehors de l'école, apporte son appui au ministère de l'Enseignement primaire, secondaire et de l'Alphabétisation pour la sécurisation des centres de préscolarisation de Brazzaville et Pointe-Noire puis la protection des animateurs et apprenants contre le coronavirus », a signifié Laure Matongo, directrice générale de l'alphabétisation et de l'éducation non formelle.

Elle a aussi demandé aux séminaristes d'avoir un esprit imaginatif, tout en ayant des approches alternatives et innovantes dans la dispensation des apprentissages.

Notons que ces centres d'alphabétisation et de préscolarisation offrent aux jeunes déscolarisés et adultes analphabètes la possibilité d'acquérir des connaissances de base pour améliorer leur niveau de vie , celui de leurs familles et contribuer ainsi au développement de la communauté.

A La Une: Coronavirus

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.