Afrique: Consommer "Made in Africa"

26 Octobre 2020

Pour inciter les Africains à acheter davantage de produits locaux, l'UEMOA a lancé la campagne de sensibilisation. Reportage au Bénin.

Les consommateurs africains n'achèteraient pas suffisamment les produits locaux et ils auraient une fascination pour ce qui vient de l'étranger.

C'est en tout cas l'avis de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) qui a décidé de consacrer le mois d'octobre à une campagne dédiée au "consommons local".

Au Bénin, les habitants prennent ainsi davantage conscience de l'importance de la consommation des produits locaux.

A lire également : Transformation locale du coton, l'énorme potentiel pour l'industrie textile africaine

Pour préparer le déjeuner du jour à ses enfants, Martine se sert d'une huile végétale produite en Malaisie. "C'est ce que j'utilise depuis plus de cinq ans, explique-t-elle. C'est une très bonne huile pour la sauce, les fritures et même la salade."

Pour accompagner sa sauce, elle a prévu du riz parfumé importé de Thaïlande, comme c'est souvent le cas dans la plupart des ménages et restaurants béninois.

Pourtant, qu'il s'agisse de l'huile ou du riz, le Bénin en produit plusieurs variétés et de très bonne qualité.

Cette fascination pour les produits venus de l'étranger ne se manifeste pas que dans l'agro-alimentaire. Tous les secteurs sont concernés : l'artisanat, le tourisme, le mobilier ou encore la mode vestimentaire.

Nadine Adanlé travaille dans l'artisanat textile. Elle explique ce manque d'intérêt pour les produits locaux par leur défaut de compétitivité, qui s'expliquerait par trois facteurs : "Il y a premièrement la disponibilité et ensuite la mise en valeur et l'attrait, le marketing derrière ces produits-là."

"Nos produits sont très bons"

Pour rendre le "Made in Benin" compétitif face aux produits importés, il devrait répondre "à la question de l'accessibilité, le prix, la proximité", note Aimée Ogouma, spécialiste en économie coopérative et gestion des organisations.

"Il y a aussi l'identité : les gens recherchent dans les produits une certaine identité qu'on n'a pas suffisamment travaillé avec les produits."

C'est donc pour changer les habitudes qu'a été lancée la campagne pour le "consommons local", comme l'explique la ministre béninoise de l'Industrie et du Commerce.

"C'est pour mettre en lumière tout ce qui est produit, comment cela est produit et surtout pour convaincre les Béninois de la bonne qualité de nos produits locaux et les inciter à les consommer, assure Shadiya Alimatou Assouman. Ce n'est pas parce qu'ils ne veulent pas que les Béninois ne consomment pas local, ce n'est pas par désamour, c'est parfois par ignorance parce qu'on ne sait pas que nos produits sont très bons."

Installer un changement durable

Le ministre pense aussi que cette campagne ne doit pas se limiter au mois d'octobre.

C'est aussi la conviction de "SENS Bénin", une ONG accompagne le développement de nouveaux modèles d'entreprises. Aimé Ogouma y travaille :

"Dans la démarche d'entrepreneuriat solidaire avec son territoire avec laquelle nous accompagnons les entrepreneurs, la première chose c'est la professionnalisation des entrepreneurs dans leur métier. Dans ce parcours de formation, nous apprenons aux entrepreneurs à aller vers les clients pour comprendre leurs besoins."

Ainsi, les Béninois pourront-ils peut-être changer leur vision des choses, réduire leur dépendance aux produits étrangers pour découvrir ceux qui sont fabriqués près de chez eux.

A La Une: Afrique

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.