Sénégal: Chavirement d'une pirogue - Plus de 25 passagers sont originaires de Pikine Bas Sénégal

26 Octobre 2020

En ce samedi 24 octobre 2020, c'est l'émoi au quartier Pikine Bas Sénégal à l'annonce de la découverte d'une pirogue chavirée suite à l'explosion de son moteur.

Plus d'une vingtaine de jeunes de la localité étaient dans cette embarcation de fortune pour rallier l'Europe. Pour l'heure, sur les 200 membres de l'équipage, seule une cinquantaine a été repêchée par la vedette Anambé et le patrouilleur Ferlo de la Marine nationale sénégalaise. Leur barque a pris feu au départ de Mbour, avec des dizaines de disparus.

À Pikine Bas Sénégal dans la commune de Saint-Louis, les populations sont dans l'expectative. «On attend toujours des informations sur leur disparition », confie Moussa Mbaye, beau-père de Ablaye Hanne, disparu dans cette tragédie.

Dans la maison mortuaire, on se prépare pour les funérailles. Le beau-père a rappelé qu'ils étaient plus d'une vingtaine d'amis à embarquer de Mbour pour l'Europe. Il a indiqué que plus de 25 personnes sont originaire de Pikine. Mais s'empresse-t-il d'ajouter : « nous ne sommes pas sûrs qu'ils soient tous morts. Nous attendons toujours des informations ».

D'autres pirogues présentes sur les lieux ont été récupérées et transportées à terre, a indiqué la Direction de l'information et des relations publiques de l'armée sénégalaise (Dirpa), soulignant que leur nombre n'est pas encore connu. Elle signale que les patrouilleurs de la Marine nationale ont poursuivi les recherches sur la zone, «mais n'ont pas trouvé de corps sans vie ».

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.